Symboles wicca : signification et utilisation

- Catégories : Géométrie sacrée

Quelles images vous viennent en tête si je vous parle de Wicca ?

Une sorcière en train de jeter des sorts ?

En tant qu’adepte de la série télévisée Charmed, diffusée entre 1998 et 2006, c’est un peu ce qui me viendrait en tête. En effet, Charmed raconte l'histoire de trois sœurs : Prue, Piper et Phoebe Halliwell qui découvrent qu'elles sont les plus puissantes sorcières au monde. L'élément déclencheur est la découverte, d'un grimoire magique nommé le Livre des Ombres.

Et bien sachez que le Livre des Ombres (Book of Shadows) est un recueil de textes magiques et religieux de Wicca, contenant les principaux rituels, pratiques magiques, l'éthique et la philosophie de la tradition wiccane.

Mais vous verrez, en parcourant cet article, que cette image de la sorcière est un peu réductrice !

La religion wicca traditionnelle

La Wicca est un système de croyance païen fondé sur la nature et fondé au milieu du XXe siècle.

Les Wiccans vénèrent la Nature, souvent personnifiée par la Terre Mère et le Ciel Père. En tant que polythéistes, ils peuvent utiliser de nombreux titres différents pour leurs divinités. De nombreux wiccans choisiront des dieux ou des déesses particuliers de différentes religions à travers le monde et utiliseront ces divinités pour des dévotions personnelles.

De nombreux wiccans se réunissent au sein d'un coven, qui est un petit groupe de personnes. Chacun de ces covens est autonome et généralement extrêmement différent les uns des autres. Ces covens peuvent être mixtes, tous masculins ou féminins, et peuvent être grands ou petits. De même, les covens utiliseront des divinités particulières comme objectif principal de leur coven. Il est extrêmement important de savoir que les wiccans n'adorent ni ne reconnaissent le concept de « Satan », « le diable » ou toute autre entité de cette nature. Les wiccans voient « Satan » comme un symbole contre les traditions juives et chrétiennes. Bien que les wiccans n'utilisent pas la Bible, ils considèrent le christianisme et le judaïsme comme un système mythique mondial qui mérite autant de respect que toutes les religions.

La plupart des groupes wiccans pratiquent également la magie, dans laquelle ils dirigent et utilisent «l'énergie universelle» pour affecter une entité au résultat souhaité. Certains membres l'épellent comme "magick", pour le séparer des tours de passe-passe. La plupart des wiccans, mais pas tous, utilisent la règle du triple retour : toute magie positive dirigée vers quelqu'un reviendra comme trois fois plus bénéfique pour le lanceur, tandis que toute magie négative dirigée vers quelqu'un causera trois fois plus de tort au lanceur. Cette règle se traduit par un grand sens de la responsabilité personnelle et des décisions individuelles.

Les wiccans emploient souvent des moyens tels que la danse, la visualisation, l'hypnose et le chant pour concentrer cette énergie psychique dans le but de guérir, de protéger et d'aider les membres lors de divers événements. De nombreux wiccans croient en la réincarnation. Certains comprennent la réincarnation comme une croyance littérale de la mort et de la vie, tandis que d'autres comprennent la réincarnation comme un modèle symbolique qui guide les wiccans à travers les cycles et les changements de leur vie. Cependant, ni la réincarnation ni aucune autre croyance littérale ne peuvent être utilisées comme test de la validité d'un individu à participer à la Wicca.

Les wiccans retracent l'origine historique de la reconstruction du culte de la nature dans l'Europe tribale, qui a repris vie au début des années 1930. Les œuvres d'auteurs du début du XXe siècle tels que Robert Graves, Margaret Murray et Gerald B. Gardner ont amorcé le regain d'intérêt pour le néo-paganisme, qui est le mouvement religieux qui incorpore des rituels issus de traditions extérieures aux principales religions. Gerald B. Gardner a popularisé le mouvement en se déclarant sorcier en public après l'abrogation des lois anti-sorcellerie en Grande-Bretagne en 1951. En 1962, deux de ses étudiants, Raymond et Rosemary Buckland, ont répandu la sorcellerie gardnerienne aux États-Unis. En 1975, un groupe de covens a obtenu des protections juridiques et les avantages du statut d'église.

La wicca est reconnue comme une religion aux États-Unis, mais aussi au Canada et au Royaume-Uni.

Les principes de la croyance wiccane

« Les principes de la croyance wiccane », créés en 1974 par le Conseil des sorcières américaines, est un document principal qui représente un effort conscient des Wiccans américains pour parvenir à un consensus sur l'idéologie wiccane de base.

Organisé en une série de 13 déclarations de croyance, "Les Principes" établissent la Wicca américaine comme une religion profondément liée à la nature et engagée dans la perpétuation de la vie.

Ces principes sont particulièrement intéressants pour bien comprendre la philosophie wiccane.

Voici ces 13 principes :

1. Nous pratiquons des rites pour nous accorder avec le rythme naturel des forces de vie marqué par les phases de la Lune et les quarts saisonniers et les quarts croisés.

2. Nous reconnaissons que notre intelligence nous donne une responsabilité unique envers notre environnement. Nous cherchons à vivre en harmonie avec la Nature, dans un équilibre écologique offrant épanouissement à la vie et à la conscience dans un concept évolutif.

3. Nous reconnaissons une profondeur de pouvoir bien supérieure à ce qui est apparent pour la personne moyenne. Parce qu'il est bien plus grand que l'ordinaire, on l'appelle parfois « surnaturel », mais nous le voyons comme se trouvant dans ce qui est naturellement potentiel pour tous.

4. Nous concevons le Pouvoir Créateur dans l'Univers comme se manifestant à travers la polarité - en tant que masculin et féminin - et que ce même Pouvoir Créateur vit dans toutes les personnes et fonctionne à travers l'interaction du masculin et du féminin. Nous n'estimons ni l'un ni l'autre au-dessus de l'autre, sachant que chacun soutient l'autre. Nous apprécions la sexualité comme plaisir, comme symbole et incarnation de la Vie, et comme l'une des sources d'énergies utilisées dans la pratique magique et le culte religieux.

5. Nous reconnaissons à la fois les mondes extérieurs et les mondes intérieurs ou psychologiques - parfois appelés monde spirituel, inconscient collectif, plans intérieurs, etc. - et nous voyons dans l'interaction de ces deux dimensions la base des phénomènes paranormaux et des exercices magiques. Nous ne négligeons aucune dimension pour l'autre, considérant les deux comme nécessaires à notre épanouissement.

6. Nous ne reconnaissons aucune hiérarchie, mais honorons ceux qui enseignent, respectons ceux qui partagent leurs connaissances et leur sagesse, et reconnaissons ceux qui se sont courageusement donnés en leadership.

7. Nous voyons la religion, la magie et la sagesse dans la vie comme étant unies dans la façon dont on voit le monde et y vit - une vision du monde et une philosophie de la vie, que nous identifions comme la sorcellerie de la manière wiccane.

8. S'appeler « sorcière » ne fait pas une sorcière, mais l'hérédité elle-même, ou la collecte de titres, de diplômes et d'initiations non plus. Une sorcière cherche à contrôler les forces en elle-même qui rendent la vie possible afin de vivre sagement et bien, sans nuire aux autres et en harmonie avec la nature.

9. Nous reconnaissons que c'est l'affirmation et l'accomplissement de la vie, dans la continuité de l'évolution et du développement de la conscience, qui donne un sens à l'Univers que nous connaissons et à notre rôle personnel en son sein.

10. Notre seule animosité envers le christianisme, ou envers toute autre religion ou philosophie de vie, est dans la mesure où ses institutions ont prétendu être « le seul vrai droit et la seule voie » et ont cherché à refuser la liberté aux autres et à supprimer d'autres formes de pratiques et de croyances religieuses.

11. En tant que sorcières américaines, nous ne sommes pas menacés par des débats sur l'histoire de l'artisanat, les origines de divers termes, la légitimité de divers aspects de différentes traditions. Nous nous soucions de notre présent et de notre avenir.

12. Nous n'acceptons pas le concept de « mal absolu », et nous n'adorons aucune entité connue sous le nom de « Satan » du « Diable » tel que défini par la tradition chrétienne. Nous ne recherchons pas le pouvoir à travers la souffrance des autres, et nous n'acceptons pas non plus le concept selon lequel des avantages personnels ne peuvent être obtenus qu'en refusant à autrui.

13. Nous travaillons au sein de la Nature pour ce qui contribue à notre santé et à notre bien-être.

Principales célébrations :

Les Wiccans célèbrent 8 fêtes connues sous le nom de « Sabbats » pour se rapprocher des rythmes saisonniers de la Nature. Ces fêtes sont :

• Imbolc/Brigit (fête le passage de l'hiver au printemps) : 31 janvier
• Ostara (fête l'équinoxe de printemps) : 21 mars
• Beltane (célèbre le passage du printemps à l'été) : 30 avril
• Litha (fête le solstice d'été) : 22 juin
• Lunasa/Lammas (fête le passage de l'été à l'automne) : 31 juillet
• Mabon (fête l'équinoxe d'automne) : 21 septembre
• Samhain/Sowyn (célèbre le passage de l'automne à l'hiver) : 31 octobre
• Yule (fête le solstice d'hiver) : 21 décembre

En plus de ces principaux festivals, la plupart des covens se réunissent à chaque Pleine Lune et à nouveau à la Nouvelle Lune. Ces dates ne sont pas strictes et dépendent fortement des covens.

Qu'est-ce qu'une sorcière wicca ?

L'image de la sorcière est généralement négative, et on peut se demander pourquoi les gens choisissent de s'identifier à un tel terme. L'une des raisons est peut-être que, malgré la négativité, la sorcière est imaginée comme puissante - elle peut faire dormir les gens pendant cent ans, elle peut voir l'avenir, elle peut maudire et tuer aussi bien que guérir, elle peut pervertir le cours de l'histoire en mettant un nouveau roi sur le trône, elle peut défier la gravité et voler, et, bien sûr, elle peut transformer les gens en grenouilles !

L'imagerie puissante de la sorcière est attrayante, en particulier pour les femmes.

La Wicca s'est développée en un certain nombre de formes contemporaines depuis les années 1950, dont certaines se qualifient elles-mêmes de variantes de « Wicca », et dont certaines s'identifient comme un type de « sorcellerie ».

Qu’est-ce qu'une sorcière moderne ?

Les termes « Wicca » et « sorcellerie » sont au centre des discussions au sein de la Wicca contemporaine, car étymologiquement, la signification de ces mots est discutable. Si « Wicca » dérive de la même racine que le mot anglo-saxon pour savoir, wit, wittich qui provient de weet signifiant « savoir », alors il se prête à la compréhension qu'ont les sorcières modernes d'elles-mêmes en tant qu'hommes et femmes « sages » qui pratiquer le 'Métier du Sage'. De même, si "Wicca" dérive de wik, qui signifie "plier ou façonner", il se rattache bien à la définition de la magie des sorcières modernes, qui consiste à plier ou façonner l'énergie par la volonté afin de rendre manifeste quelque chose sur le plan physique.

Les mots « sorcière » et « sorcellerie » ont de nombreuses connotations dans l'esprit du public, dont la plupart sont négatives. Les deux mots ont tendance à attirer l'esprit des gens vers les notions de livre d'histoires de la « méchante sorcière », vers les persécutions historiques des sorcières pour être « de mèche avec le diable » et vers les rapports modernes d'abus sataniques dans la presse sensationnaliste.

C'est pour ces raisons que la sorcellerie moderne est souvent appelée Wicca, et cela semble être officiellement reconnu puisque les définitions des deux termes ont maintenant trouvé leur chemin dans l'Oxford English Dictionary. Chez les wiccans eux-mêmes, les deux mots sont utilisés comme termes d'identification.

Le mot «sorcière» est utilisé par de nombreux praticiens pour tenter de le récupérer et de le placer dans un contexte moderne, estimant que la Wicca est une version aseptisée de la sorcellerie.

D'autres utilisent le terme « Wicca » pour tenter de définir la sorcellerie comme une religion, car le mot « sorcière » peut être interprété comme faisant référence à la pratique de la « sorcellerie » qui peut être perçue comme une utilisation historique de la magie magique et naturelle au nom de clients, la sorcellerie comme un métier utilisé pour gagner sa vie, plutôt que comme une religion.

De plus, la « sorcellerie » se prête principalement aux images de sorcières réunies pour un sabbat ou sous la pleine lune pour effectuer des sorts de magie et de fertilité, pratiques qui se prêtent à leur tour à l'analyse anthropologique de rituels plus ou moins spontanés dans le cadre de la religion magique primitive.

Wiccane: apprendre les symboles et leur signification

La Wicca, comme toutes les religions, est remplie de symboles sacrés qui ont une signification particulière pour les adeptes. Clifford Geertz (anthropologue américain, 1926-2006) écrit que « les symboles sacrés fonctionnent pour synthétiser l'éthos d'un peuple - le ton, le caractère et la qualité de sa vie ». Une compréhension générale de certaines croyances et symboles clés est essentielle pour comprendre la signification des pratiques rituelles wiccanes. Les Wiccans célèbrent le changement des saisons avec huit célébrations annuelles appelées Sabbats (comme énoncé plus haut).

Le symbolisme de la Triple Lune

Le symbole de la triple lune est un symbole païen et wiccan populaire utilisé pour représenter la déesse. Il montre différentes parties du cycle lunaire, avec la lune en trois phases - croissante, pleine et décroissante.

Premièrement, il y a un croissant de lune qui est dans une phase de croissance/croissance. Au centre vient un cercle représentant la pleine lune, et enfin, il y a un croissant indiquant la lune décroissante/décroissante.

Les symboles spirituels et religieux contiennent des significations qui plongent dans la réalité plus profonde. Il en va de même pour le Symbole de la Triple Lune, qui est considéré comme représentatif de tous les aspects du pouvoir divin féminin – intuition ou perspicacité psychique ; énergie créatrice ; et sagesse et mystère. Il indique les trois étapes de la vie d'une femme.

La lune croissante représente la jeune fille et symbolise la pureté, la jeunesse, la nouvelle vie, les débuts, le rajeunissement, l'excitation, l'enchantement et l'expansion.

La pleine lune représente la Mère et représente l'épanouissement, la fertilité, la maturité, la puissance, la compassion, le don, l'attention, l'éducation, la protection et le pouvoir.

La lune croissante représente la jeune fille et symbolise la pureté, la jeunesse, la nouvelle vie, les débuts, le rajeunissement, l'excitation, l'enchantement et l'expansion. La pleine lune représente la Mère et représente l'épanouissement, la fertilité, la maturité, la puissance, la compassion, le don, l'attention, l'éducation, la protection et le pouvoir. La lune croissante représente la Crone et représente le repos, la maturité, la sagesse, l'expérience, la connaissance, la compréhension, l'achèvement, la mort et la renaissance. Dans son intégralité, le symbole est censé signifier le cycle éternel de la naissance, de la vie et de la renaissance.

Aussi appelée le symbole de la Triple Déesse, l'icône de la Triple Lune est communément vue sur les couronnes ou les coiffes portées par les Grandes Prêtresses.

Dieu cornu

C'est un symbole qui a été le plus mal compris et craint, bien que le Dieu cornu ne soit en aucune façon une forme de Satan ou du mal, il est le symbole de l'homme sauvage et du chasseur. Fort, sexuel et magique, enraciné dans la nature et le désert. Il est l'aspect masculin de la force vitale qui englobe tout.

Dans la mythologie grecque, il est connu sous le nom de Pan, dans le folklore anglais, il est connu sous le nom de Herne et chez les Gallois ; Dieu Bran. La mythologie de la roue wiccane de l'année se reflète à travers les cycles de naissance, de mort et de renaissance, le dieu cornu mourant chaque automne et renaissant au printemps. Devenir fort tout au long de l'été et co-créer avec la déesse pour mourir à nouveau, et ainsi le cycle continue.

Le Dieu Cornu n'est pas censé être représenté comme le mal ou comme le diable, car la Wicca ne suit pas les enseignements du christianisme. C'est un symbole de la vraie nature de l'homme, à travers la divinité et fait partie d'une dualité similaire aux enseignements bouddhistes du Yin et du Yang.

Avec la déesse, il forme l'énergie universelle de la création et représente les parties sombres de tout ce qui est. Cela ne doit pas être confondu avec l'énergie maléfique, voyez-la plutôt comme une dualité et il ne peut y avoir de lumière sans obscurité.

Le courant sous-jacent de l'énergie du dieu cornu est visible dans le désert, dans la nature et les forces sauvages qui peuvent sembler effrayantes mais qui font partie intégrante des codes de la vie et de la mort.

Lorsque vous utilisez l'énergie de la triple déesse et du dieu cornu, vous pouvez les entendre être appelés la Dame et le Seigneur de la Wicca. L'intégralité du féminin sacré et du masculin sacré, lorsqu'ils sont utilisés dans l'unité divine, est une entité puissante.

Lorsqu'il est utilisé dans le lancement de sorts, faites appel à la déesse et au dieu en tant que paire, pour travailler sur des problèmes relationnels ou conjugaux, ainsi que sur un travail humanitaire réalignant le monde dans l'harmonie. Et tout comme nous essayons d'élever le féminin sacré, nous devons nous rappeler que le masculin sacré est tout aussi important et ensemble, ils créent l'outil le plus magique de tous : l'amour.

Le nœud de la sorcière

La Wicca a emprunté ce symbole aux motifs anciens des nœuds celtiques et païens. Il symbolise le pouvoir des quatre éléments : air, eau, terre et feu.

Le nœud de sorcière est un symbole qui peut être dessiné continuellement sans jamais avoir à retirer le stylo du papier, offrant une protection et des pouvoirs contraignants à toute intention souhaitée. Aussi connu sous le nom de charme de la sorcière ou charme magique. Ce symbole est utilisé par les sorcières à la fois sous forme symbolique et physique.

Utiliser une corde pour attacher et lier les sorts, en particulier dans les sorts de protection. La magie utilisée en tissant l'intention est appelée magie imitative, faisant descendre l'intention des royaumes spirituels vers le physique. Les sorcières utilisent souvent ce nœud pour créer des sorts puissants.

Noeud de la sorcière
Triquetra

Nœud celtique

Le nœud celtique est vu sous de nombreuses formes ; l'un des plus emblématiques de la Wicca est le triquetra qui se traduit par «à 3 pointes» ou «triangle». Ce symbole est aussi une représentation de la triple déesse. Les nœuds représentant les trois étapes de la féminité et le cercle représentant la lune et l'utérus.

Le christianisme a également adopté ce symbole après l'époque néopaïenne en tant que nœud de la trinité. Comme vous pouvez commencer à le voir, l'influence du christianisme a ses racines enfouies profondément dans les rituels païens.

La roue de l'année de la sorcière

La roue de l'année est divisée en huit parties et représente l'infini et l'intégralité de chaque puissance individuelle des saisons au sein de la Terre Mère. La roue de l'année est également encerclée comme le pentacle, comme un signe d'être retenu dans les univers tout au long de ses flux et reflux.

C'est un rappel que nous sommes toujours entiers, que nous soyons dans l'obscurité ou dans la lumière. Utiliser la roue de l'année est un excellent moyen de se reconnecter à la nature et d'honorer Gaïa, la déesse du monde naturel.

Gaïa était une déesse grecque, le cœur de la Terre, et son Amour était si fort qu'il était capable de faire naître la vie (l'aspect Mère de la Triple Déesse).

Honorez Gaia en gardant la Terre autour de vous propre, plantez des arbres, des fleurs et utilisez la terre pour planter des légumes et des herbes de saison. Les sorcières ont compris il y a longtemps que le corps est le reflet de la terre et qu'en utilisant la récolte saisonnière et en honorant le jour et la nuit dans ses étapes, c'était le plus bénéfique pour le corps.

Roue solaire

Bien que parfois appelé roue solaire, ce symbole représente la roue de l'année et les huit sabbats wiccans. Le terme "roue solaire" vient de la croix solaire, qui était un calendrier utilisé pour marquer les solstices et les équinoxes dans certaines cultures européennes préchrétiennes. En plus d'être représenté par une roue ou une croix, le soleil est parfois représenté simplement comme un cercle, ou comme un cercle avec un point au centre.

Le soleil a longtemps été un symbole de pouvoir et de magie. Les Grecs honoraient le dieu solaire.

Les Égyptiens identifiaient plusieurs de leurs dieux avec un disque solaire au-dessus de la tête, indiquant que la divinité était un dieu de la lumière

Roue solaire
Spirales

Spirale

Les spirales vers la droite et vers la gauche sont deux des plus anciens symboles connus de l’humanité, visibles dans l’art rupestre. On ne connait pas leur signification originale mais pour la Wicca la spirale vers la gauche représente la spiritualité wiccaine, la spirale vers la droite, la transmigration et la renaissance.

Les symboles de protection wicca

Le Pentacle

Le Pentacle est le symbole le plus reconnaissable, le plus puissant et le plus vénéré de la Wicca. Utilisé comme un talisman puissant pour la protection et la manifestation, affiché dans les maisons wiccanes et porté comme bijoux lors de voyages.

Souvent confondu avec le pentagramme, le pentacle est un symbole des éléments. La Terre, l'Air, le Feu, l'Eau et l'Éther, ainsi que le Nord, le Sud, l'Est, l'Ouest et le monde des esprits, à l'intérieur de chaque pointe d'une étoile, encerclée dans l'univers.

Certains pensent que le cercle est la représentation de la capacité d'une sorcière à contenir et à contrôler tous ces éléments tout en étant contenue dans l'univers.

Utilisez le Pentacle lors du lancement de sorts pour diriger l'énergie de l'intention, pour protéger votre environnement à la fois dans le domaine physique et spirituel. Décorez et protégez votre autel avec cette énergie lors de la manifestation, et au quotidien pour encapsuler l'énergie du pouvoir éternel qu'il contient.

Le pentacle est un puissant outil de manifestation et dans la Wicca, il est connu comme un portail vers l'autre monde et détient la fréquence symbolique de toute la création, car la section ouverte au milieu du Pentacle est censée représenter le ventre d'une femme.

On sait aussi que l'étoile à l'intérieur du pentacle est celle de l'Homme ; la tête pointant vers le haut vers les étoiles ou la connexion divine à la source, deux bras et deux jambes. Il nous dit que nous sommes le reflet direct des étoiles.

Certains voient le pentacle comme une étoile recouvrant la pleine lune, ce qui en fait une représentation des cieux et de l'énergie céleste. Il peut être utilisé dans cet aspect pour invoquer l'énergie universelle et lunaire.

Les objets pour vos rituels wiccans

Les quatre outils élémentaires les plus courants en Wicca sont le calice, la baguette, l’athamé et le pentacle.

•   Le calice, le bol ou la coupe représente l’élément Eau, la Déesse, et se réfère souvent à des qualités féminines. Il est généralement rempli d’eau, de vin, de bière ou d’autres mixtures.
•   La baguette représente l’élément Air dans la plupart des pratiques wiccanes. Elle sert à diriger l’énergie, aide à la création de cercles rituels et symbolise la présence masculine.
•   L’athamé est une lame de cérémonie qui représente l’élément Feu, et comme la baguette, il sert également à diriger l’énergie. L’athamé et la baguette sont des objets interchangeables.
•   Le pentacle représente l’élément Terre. Un pentacle est un cercle contenant une étoile à cinq branches, et il est souvent utilisé lors des rituels en tant que symbole de protection.

Chez Mandalashop nous vous proposons des objets pour vous accompagner dans vos rituels, notamment toute une gamme d’articles autour du Pentacle.

Pour conclure

Les Wiccans utilisent de nombreux symboles, autres que ceux que j’ai abordé dans cet article.

On peut par exemple citer aussi le Triskel, la croix d’Ankh ainsi que les 4 éléments.

Les symboles sont les codes de la vie. Ils ont des messages mathématiques et géométriques et ont été utilisés dans la plupart des civilisations et religions. Lorsque nous examinons de plus près ces portails magiques, nous commençons à encapsuler l'énergie et la fréquence qu'ils contiennent.

Ils sont parfois négligés en tant que logos décoratifs d'une religion ou d'un groupe. Lorsque nous nous rapprochons de la sagesse qu'ils possèdent, nous commençons à comprendre le sens de la vie et de l'univers.

J’espère que cet article vous a plu.

Mandalashop c’est votre spécialiste des symboles de géométrie sacrée avec plus de 400 symboles à votre disposition. Et sur notre blog vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin pour mieux connaitre les symboles et savoir les utiliser dans votre quotidien.

N’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire