Symboles spirituels : retrouvez le divin en vous

- Catégories : Géométrie sacrée

Qu’est-ce qu’un symbole ? A quoi ça sert ? C’est le thème que je vous propose d’aborder aujourd’hui.

C’est un sujet que j’aborde finalement dans de nombreux autres articles mais ici je souhaiterais comme revenir aux bases, à l’essentiel.

Toutes les grandes religions ont leurs symboles. Un exemple mondialement connu est celui de la croix chrétienne, symbole associé à la crucifixion de Jésus-Christ sur la croix.

Dans le bouddhisme, les symboles les plus connus sont la conque, le parasol, les poissons, l'urne, la roue du dharma, la bannière, le lotus, le nœud, le Om.

Les symboles spirituels sont comme des guides. Chacun a un symbolisme qui lui est propre.

Le cercle, la roue et le mandala sont des symboles. Le symbole n’exclut pas, il inclut, dans le sens où il n’impose pas de limites. L’esprit humain va chercher à comprendre les symboles avec l’intellect alors que c’est avec le cœur que vous aurez les meilleurs résultats.

La clé ouvrant sur les symboles est à portée de main, à votre portée.

Elle vous est si intime que sa recherche pourrait en fin de compte vous paraitre banale, au point même de vous ôter l’envie de l’entreprendre. A vrai dire, on a souvent l’habitude de chercher de la complexité alors que les choses sont toujours très simples.

Une légende raconte que quand Dieu eut achevé de créer toutes choses, il prit la clé de l’Un dans sa main et se dit qu’Il assignerait à l’homme la tâche de la retrouver. Voulant rendre la recherche très palpitante, Il souhaitait très bien la cacher et alla consulter Ses conseillers célestes. Ceux-ci Lui proposèrent les lieux de cachette les plus invraisemblables ; certains furent même d’avis de cacher la clé quelque part sur la Lune. Dieu réfléchit longuement, après quoi Il leur répondit ceci : « tous ces lieux me paraissent excellents, certes, mais pour ma part Je préfèrerais la poser plutôt en un endroit à la fois tout près et très loin, où l’homme finalement songera le moins à regarder. » Il alla donc la cacher au cœur même de l’homme.

C’est ce cœur, le centre de l’homme qui va faire l’objet de notre voyage aujourd’hui.

Mais avant de partir dans ce merveilleux voyage, retour un peu plus terre à terre avec l’étymologie et la signification du symbole.

Symbole et signification

Wikipédia définit le symbole comme un objet, une image, un mot écrit, un son voire un être vivant, ou une marque particulière qui représente quelque chose d'autre par association, ressemblance ou convention.

Certains domaines, notamment scientifiques et techniques, font un usage extensif du concept de symbole, qui désigne une écriture qui représente une abstraction. C'est ainsi que les mathématiques définissent le calcul symbolique. En philosophie et en sciences humaines et sociales, on tend à distinguer un signe, qui a un sens précis — comme les panneaux du code de la route, dont un texte réglementaire indique avec le moins d'ambiguïté possible la signification, d'un symbole, qui renvoie à un ensemble de pensées.

Un symbole peut être un objet, une image, une forme reconnaissable éventuellement associée à un champ chromatique, un mot, un son, toute une marque qui représente quelque chose d'autre par association, ressemblance ou convention. Cela peut être une personne, une « figure symbolique » de quelque chose, une formule de reconnaissance d'individus appartenant à un groupe, un signal gestuel ou bien un signe dessiné ou sculpté.

Il ne faut pas confondre symbole et signe. Les signes — par exemple les emblèmes — renvoient à une signification précise, conventionnelle, tandis que les symboles évoquent, laissant la possibilité d'associations mentales diverses.

Le sens du mot symbole a beaucoup varié depuis l’origine, par exemple :

Le mot « symbole » est issu du grec ancien sumbolon, qui dérive du verbe sumballesthaï (de syn-, avec, et -ballein, jeter) signifiant « mettre ensemble », « apporter son écot », « comparer ».

Aristote emploie par métaphore « symbole » pour désigner une correspondance.

Héraclite dit de l'Oracle de Delphes qu'il « ne dit rien ni ne cache rien mais il signifie » ; Porphyre rapporte que Pythagore enseignait « soit en développant sa pensée, soit en usant de symboles ».

Au début du XXe siècle, le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir.

Et si, au final, un symbole était un signe concret qui révèle tout un monde à celui qui sait ouvrir les yeux ? Le symbole comme un outil et un lien, une correspondance, vers le vivant. Quelque chose d’universel, d’uni-vers-el.

En hébreu, le mot "El" a trois significations. Premièrement, cela peut se traduire par " Dieu a secouru " ou " La puissance de Dieu ". Deuxièmement, cela peut signifier " les choses puissantes de la nature ". Pour terminer, ce mot peut être traduit par " force " ou " puissance ".

Uni-vers-Dieu.

Et si les symboles pouvaient vous aider à retrouver le Divin en vous ?

Symbole de l’âme et de l’univers

Si vous nous suivez depuis un moment, vous savez que je vous parle toujours du centre.

Du centre du symbole se développe une structure géométrique de base qui illustre que toute forme de vie se déploie d'une seule source telle une division cellulaire.

Et le vrai centre d’un cercle, d’un mandala, est un point.

Le point appartient à un plan situé au-delà de notre monde. Il est symbole d’unité, de totalité, de perfection. Dans pratiquement toutes les cultures il est symbole de Dieu.

Le point contient toutes choses. Cercle et sphère prennent naissance en lui ; ils sont l’un et l’autre une manifestation du point. Ce qui, dans le point, n’était qu’au stade de la potentialité, a atteint dans le cercle et la sphère le développement formel.

Le cercle est un point pourvu de dimension ; aussi existe-t-il grâce à son point central et se définit-il par rapport à lui, bien que ce dernier ne soit pas perceptible. Le point et le cercle, Dieu et le monde, le non manifesté et le manifesté, le contenu et la forme, sont autant de notions qui nous permettent d’appréhender le symbole.

Une des représentations très connues du cercle est le Dharmachakra qui est un des symboles bouddhistes très ancien représenté sous la forme d'une roue, la roue du dharma. La Roue du Dharma représente l'enseignement de Bouddha vers le chemin de l'éveil.

Pour mieux pouvoir saisir que le petit, le fragment, contient déjà le tout, on pourrait comparer le point à une graine et le cercle à une planète entièrement formée. Ou bien on pourrait aussi comparer le gland et le chêne.

Utilisation des symboles ésotériques dans la spiritualité

Il faut cependant faire attention à ne pas adopter des comportements extrêmes quand on s’approche des symboles : celui de vous perdre dans le monde des formes (dans la matérialité) et à l’inverse, celui de chercher à le fuir parce que croyant que la spiritualité peut être trouvée en dehors du monde.

C’est dans le quotidien que doit être vécu votre spiritualité : dans chaque geste, chaque parole, chaque pensée. Servez-vous du monde comme d’un instrument capable de vous faire redécouvrir le point, le point où le Tout se confond avec l’Un.

La loi du monde est le mouvement, celle du centre l’immobilité.

Notre vie est une perpétuelle danse autour du milieu, du centre. Mais soyez vigilant : tout dans le monde veut vous faire vivre à l’extérieur du cercle. Tout est fait pour vous empêcher de retrouver le centre. Quand vous vivez à l’extérieur du cercle, vous êtes faible, vous faites ce qu’on vous dit de faire sans que vous ne vous en rendiez compte.

Quand vous êtes au centre de vous-même, vous êtes fort, stable. Vous savez ce que vous devez faire et ce que vous ne devez pas faire. Vous savez ce que vous voulez et vous vous mettez en mouvement pour l’accomplir.

Sachez utiliser les symboles spirituels en vous reliant à eux de façon simple et avec le cœur. Que ce soit la Fleur de Vie, les mandalas vibratoires, le Om, le nœud sans fin, la Fleur de Lotus, la main de Fatma ou tout autre symbole porte-bonheur, approchez-vous des symboles avec simplicité.

Le symbole : source de bien-être, de sérénité, ou de résistance ?

Certains symboles en particulier sont associés à la sérénité, au bien-être.

Le bouddhisme est sans doute la religion qui a le plus véhiculé concrètement les valeurs de la zen attitude, de la paix, en recherchant le calme intérieur, la méditation, la paix de l’esprit, l’intériorisation, le contentement, le lâcher-prise, la libération des illusions sources de désirs et de conflits... Le Bouddha lui-même fut un symbole de paix.

Par son enseignement, le Bouddha a essayé d’apporter la purification de l’eau des relations. Le Bouddha, « l’Éveillé », avait été éveillé par l’eau. Il était un être de compassion et de bienveillance. Il a toujours essayé d’amener la paix, l’amour, les relations justes, entre les hommes, mais aussi avec les animaux. Il était doux, pacifique.

La Fleur de Lotus, avec ses racines qui s'élèvent au-dessus du chaos, est largement associée à cette notion de sérénité.

Aller vers le connu est rassurant. C’est humain. De la même façon de nombreuses personnes vont souvent s’orienter vers la Fleur de Vie parce que c’est un symbole très connu, et qu’on trouve maintenant un peu partout. La Fleur de Vie est un concentré du nombre d'or, de la suite de Fibonacci, elle est représentée par plusieurs cercles qui se superposent et s'entrecroisent.

Aller vers l’inconnu, ça peut faire peur, ça peut être déstabilisant mais souvent ce saut dans le vide peut vous permettre de retrouver votre véritable vous-même.

Soyez à l’écoute de votre ressenti pour vous orienter vers le symbole dont vous avez réellement besoin.

Chaque fois que vous éprouverez de la résistance face à certaines structures de mandalas, certaines couleurs, ou même certains symboles, apparemment étrangèrs à vous, il est intéressant de regarder pourquoi.

Cela peut vous mener par exemple à une vertu que vous avez besoin de travailler alors que vous n’y êtes pas forcément prêt.

Prendre conscience de ce travail peut d’abord être quelque peu déprimant. Cependant, si vous regardez plus en profondeur, cette prise de conscience ne peut être que libératrice.

Le centre du symbole, le centre du mandala, échappe à toute représentation intellectuelle. Il est vivant en chacun de vous, mais ni la volonté ni l’intellect ne peuvent vous en faire prendre conscience. Tous deux prennent part à votre cheminement à travers le monde des mandalas, des symboles.

Chaque mandala possède une vertu qui lui est propre.

Pourtant les mots, qui sont surtout et presque toujours l’expression de pensées, de concepts (en tous cas qui ont un aspect limitant), ne facilitent pas votre cheminement vers le centre, vers l’essentiel. Au contraire, ils ont tendance à vous en tenir éloignés dans un monde de concepts.

Au final, qui peut dire ce qu’est la Paix véritable ? La Confiance véritable ? etc. etc.

Néanmoins, les mots (les vertus correspondant à chaque mandala) peuvent être aussi une aide, tout en vous éloignant du centre, ils vous en rapprochent en même temps. C’est une dualité qui emmène au final un équilibre nécessaire.

Symbole de la connaissance et de l'éveil spirituel

Les formes et les symboles que vous trouverez sur notre boutique sont universels. Ils sont communs à tous les êtres humains ; ils constituent à vrai dire le fondement même de la création.

Ils sont à la fois partie du Tout et le Tout.

L’univers en soi est un mandala, formé d’innombrables mandalas. Tout mandala est en même temps un univers. Il est unité et diversité.

Toute cellule comporte un noyau, qui est un mandala. En se divisant, le noyau forme deux autres mandalas cellulaires. Ainsi se développe le monde vivant des mandalas.

Cellules et cristaux, à vrai dire, tout sur notre planète est constitué d’atomes ; or, chaque atome est un mandala.

Dans quelque domaine que ce soit, la science contemporaine rencontre finalement les mêmes structures de base, et ces structures se retrouvent dans l’être humain. Il est en haut comme en bas, à l’extérieur comme à l’intérieur. C’est là une loi ésotérique sans âge que le mandala nous permet de vérifier en nous et dont nous pouvons faire l’expérience grâce à lui.

Quand vous contemplez un mandala, un symbole, il serait difficile de ne pas être affecté. Il est pratiquement impossible de contempler un mandala sans que quelque chose se mette en mouvement à l’intérieur de vous.

Le mandala est mouvement, est roue de la vie, image de l’univers naissant à tout instant du centre unique, s’étendant vers la périphérie, et en même temps, ramenant la multiplicité vers le centre unique.

Ce modèle fondamental, chacun de vous le porte en vous et peut donc le reconnaitre sans mal.

L’expérience du mandala, du symbole vivant et sacré, est aussi liée à l’expérience de la méditation.

L’expérience vivante de votre centre est l’objectif de toute méditation, puisque toute méditation implique de la part du méditant qu’il évolue autour de son propre centre, si bien que l’acte de méditer constitue aussi un mandala. De la même façon, tout mandala incite chacun à se rappeler de son propre centre et, par suite, incite aussi à la méditation.

Les mandalas vibratoires sont reliés à un monde vivant et vous vous en doutez peut-être mais ils peuvent répondre à d’innombrables questions : des questions que vous vous posez sur vous-même, sur Dieu ou sur le monde. En eux vous pouvez tout lire. Il suffit de développer votre sensibilité dans ce sens.

Les mandalas sont des formes parfaites, de sorte qu’en travaillant sur eux avec sérieux, leur perfection aura des répercussions sur vous. Sur votre vie, votre intérieure et sur votre éveil spirituel.

Maintenant nous allons tenter de répondre aux questions les plus souvent posées sur les symboles spirituels.

Comment accéder au centre ?

C’est une vaste question qui peut demander des vies pour y répondre, et surtout l’expérimenter.
Parce que, vous l’aurez compris, il n’y a que le vécu, que l’expérimentation, qui vous permettra véritablement d’aller vers le centre.

Oubliez les livres, tout ce que vous croyez savoir. Si tout cela n’est pas vécu du fond de vos tripes, qu’est-ce qu’il reste véritablement ? Le savoir véritable est celui qui ne s’apprend pas mais celui qui se vit.

Le meilleur moyen de ne pas perdre le contact avec votre centre est de demeurer conscient quoi qu’il se passe, de vous observer en toute conscience à chaque instant.

Vous observer quand vous cédez à l’impatience, quand vous vous ennuyez, vous observez quand vous vous mettez en colère, quand la lassitude vous gagne…

Votre seul objectif doit être le centre.

Pour accéder au centre et rétablir l’harmonie à l’intérieur de vous, vous pouvez avoir recours à divers moyens extérieurs pour laisser votre cerveau de côté.

Pour cela la musique classique ou sacrée agit sur l’hémisphère droit du cerveau, qui correspond au côté intuitif et émotionnel. Le but est de distraire l’intellect, de le lasser. Cela peut être accompli, outre par la musique, au moyen de la récitation de mantras, de la prière du cœur ou du chant.

L’hémisphère droit peut même être stimulé par l’odorat grâce à l’encens par exemple. Vous pouvez vous concentrer sur une toile ou tout autre support et faire bruler de l’encens pour créer une ambiance propice au lâcher prise, à la méditation et au recentrage. Vous laissez tous vos soucis de côté. C’est un moment uniquement pour vous.

Vous pouvez par exemple créer un petit autel à la maison avec vos symboles préférés et quand vous en ressentez le besoin, vous vous posez et vous faites bruler de l’encens pour dégager les énergies négatives autour de vous.

Nous proposons 3 modèles de porte encens sur notre boutique ; vous y trouverez sans aucun doute votre bonheur.

Ensuite vous vous asseyez confortablement et vous contemplez votre mandala ou tout autre symbole que vous aurez choisi. Vous l’observez, vous vous laissez imprégner par lui. Petit à petit vous observerez qu’il se crée un lien vivant, conscient ou inconscient, avec votre symbole.

Peut-être vous parlera-t-il de l’intérieur, et vous guidera vers votre propre centre.

Il est tout à fait possible de s’immerger complètement dans le symbole.

Quel est le symbole de l’intuition ?

La perception permet de capter et de recevoir des informations afin de s’orienter d’une façon juste. Purifier la perception, l’affiner, la mettre au point, c’est le chemin de se connaître soi-même et de s’éduquer dans la vision juste.

Sans perception juste, personne ne peut s’orienter correctement. C’est comme si vous preniez la mer avec une boussole déréglée. Autant dire en étant fou et inconscient.

Le Mandala de l’intuition vous dit que dans la vie, vous devez être concentré. Vous devez savoir ce que vous voulez et vous devez vous concentrer dessus. Vous devez mettre en œuvre ce que vous voulez réaliser en fonction des lois. Vous devez ensuite observer à l’intérieur de vous pour voir si l’eau est propre, si les forces sont avec vous ou contre vous. Alors, vous serez inspiré et vous aurez l’intuition, le savoir. C’est ainsi que vous réaliserez. L’intuition est le savoir qui ne s’apprend pas, le savoir inné, la gnose, ce qui est en vous de toute éternité et que vous éveillez.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire notre article « développez vos perceptions subtiles ».

Et nous avons également développé le coffret « développer ses perceptions », ou vous trouverez également le disque harmonisant du Mandala de l’Intuition.

Quel est le symbole de la protection ?

J’ai dédié un article entier sur le sujet, n’hésitez pas à le consulter ici.

J’y parle notamment des Mandalas de Protection mais aussi d’autres symboles comme le Pentagramme, la main de Fatma ou Hamsa (amulette en forme de main), l'attrape-rêve, qui sont utilisés pour éloigner le mauvais œil. Selon les croyances populaires, le dreamcatcher (ou capteur de rêves) agit comme un filtre, bloquant les mauvais rêves et permettant ainsi à son détenteur d'avoir un sommeil plus apaisé.

On pourrait aussi évoquer le Cube de Métatron qui est un symbole puissant de protection.

L’idée de notre blog est de pouvoir répondre à toutes les questions que vous vous posez. Aussi en prenant un peu de temps pour le parcourir, je suis certaines que vous trouverez ce que vous cherchez !

Notre objectif est aussi de vous donner des clés en plus d’informations sur les symboles.

Aussi, sur le thème de la protection, je vous invite à lire « rituels de protection ». On vous dit comment protéger sa maison, comment la purifier mais aussi comment mettre en place, de façon simple et efficace, certains rituels de protection.

Quel est le symbole le plus puissant ?

C’est LA question que vous vous posez toutes et tous !

Je comprends que beaucoup s’interrogent sur ce sujet.

Certains ne jurent que par la Fleur de Vie, d’autres estiment que le Cube de Métatron est le symbole le plus puissant car c’est un condensé des 5 solides de Platon, de la Merkaba et de la Fleur de Vie.

Et si on se posait la question différemment ?

Et si on se demandait plutôt quel symbole nous convient au lieu de chercher le « toujours plus », typique de nos sociétés de consommation où on veut toujours plus et tout de suite ?

C’est pour cette raison que l’on vous invite toujours à être à l’écoute de votre propre ressenti dans le choix d’un symbole. En effet, souvent on voit beaucoup de gens qui vont rechercher une Fleur de Vie.

Et comme je le mentionnais plus haut, la Fleur de Vie est typiquement un symbole sur lequel un grand nombre de personnes se sont focalisées dans le passé. Ces formes ont accumulé une énergie puissante et vont émettre alors une vibration renforcée par la puissance de l’égrégore auquel elles sont reliées.

Donc, au final, votre choix est-il conscient ou inconscient et guidé par d’autres ?

Quel symbole signifie la vie ?

Le mandala est un symbole universel de géométrie sacrée qui existe depuis la création du monde. D’une façon générale, tous les symboles spirituels que vous trouverez sur notre boutique sont reliés au vivant. Ils vous accompagnent sur le chemin de l'éveil et de la guérison.

Dans notre article « les symboles de la vie : le top 8 des représentations », vous trouverez toutes les réponses à votre question. On vous y parle de la Fleur de Vie, de l'Arbre de Vie, de la Graine de Vie mais aussi de la Croix égyptienne ou croix d'Ankh (puissant symbole de protection de l'Égypte antique), du Triskel, mais aussi de l'eau et du soleil.

Pour conclure

Que vous soyez un ou une adepte du Cube de Métatron, de la Fleur de Vie, du Om ou de la main de Fatma, soyez honnête avec vous-même dans le choix du symbole. Sachez faire un choix conscient et éclairé et ne pas suivre des effets de mode ou autres.

Le mandala vibratoire est un lien direct et privilégié avec une intelligence supérieure, qui doit faire partie de votre vie. Il constitue une véritable porte ouverte vers le monde sacré et permet un accès presque direct et instantané à la présence lumineuse.

L’intérêt aujourd’hui grandissant pour les symboles spirituels, leur utilisation de plus en plus fréquente dans des domaines aussi divers que variés, est très parlant.

De toute évidence, nous vivons une époque où l’homme se perd toujours davantage dans le monde de la périphérie, ce qui laisse son âme dans l’insatisfaction.

Que se remette en mouvement votre propre mandala intérieur, voilà notre souhait !

J’espère que cet article vous a plu. Si vous êtes à la recherche d’outils pour travailler sur vous mais aussi harmoniser votre intérieur (au propre comme au figuré) vous êtes au bon endroit !

Mandalashop c’est votre spécialiste des symboles de géométrie sacrée avec plus de 400 symboles à votre disposition. Et sur notre blog vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin pour mieux connaitre les symboles et savoir les utiliser dans votre quotidien.

N’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Symbole
Mandalas : comment retrouver le divin en soi aux Éditions Dangles

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire