Accueil

Recherche dans le blog

Solides de Platon : symboles de perfection

Les Solides de Platon sont issus de la Géométrie Sacrée, une tradition pythagoricienne transmise à Platon lors de son enseignement à l'Académie, où il a étudié sous la tutelle de son mentor, Speusippe. Platon, successeur de Socrate, a approfondi ces connaissances mathématiques et philosophiques, dont les fondements remontent à la Grèce antique et à des mathématiciens comme Théétète d'Athènes.

Ces solides, également connus sous le nom de polyèdres réguliers convexes, ont des propriétés remarquables. Ils peuvent tous être inscrits dans des sphères, et leurs faces, arêtes et angles sont égaux. Cette régularité les rend particulièrement significatifs dans la représentation des formes et des structures dans l'univers.

Parmi les Solides de Platon, il y a le tétraèdre, le cube, l'octaèdre, le dodécaèdre et l'icosaèdre. Le dodécaèdre et l'icosaèdre sont particulièrement intéressants car ils ne sont pas décrits dans les premiers écrits de Platon, mais sont attribués à Archytas de Tarente, un mathématicien et philosophe grec contemporain de Platon.

Ces solides ont été étudiés en profondeur par les mathématiciens grecs, qui ont découvert des relations importantes entre eux, comme la somme des angles des faces et la formule d'Euler. Ils sont également liés à la notion de nombre d'Or, une proportion mathématique qui est considérée comme esthétiquement agréable et qui se retrouve dans de nombreux phénomènes naturels.

En résumé, les Solides de Platon représentent une connexion profonde entre les mathématiques, la philosophie et la nature. Leur régularité et leur symétrie témoignent de l'ordre et de l'harmonie présents dans l'univers, et leur étude permet de mieux comprendre les structures fondamentales qui sous-tendent notre réalité, de l'intérieur vers l'extérieur.

Qui a inventé les solides de Platon ?

Les solides de Platon ne sont pas strictement "inventés" par Platon lui-même. Ils ont été découverts et étudiés par les mathématiciens grecs bien avant l'époque de Platon, mais Platon les a rendus célèbres dans ses dialogues philosophiques, en particulier dans son ouvrage intitulé "Timée".

Les Solides de Platon sont ainsi nommés en l'honneur de Platon car il les a décrits et discutés dans ses écrits. Cependant, on pense que leur étude remonte à des figures comme Pythagore et ses disciples, qui étaient actifs bien avant Platon.

Ainsi, bien que Platon ait joué un rôle dans leur popularisation et leur compréhension philosophique, il n'est pas leur créateur originel. Au lieu de cela, les solides de Platon font partie de la riche tradition mathématique et philosophique de la Grèce antique.

Quels sont les solides de Platon ? Pourquoi 5 solides de Platon ?

Les solides de Platon jouent un rôle déterminant dans la philosophie de Platon, à partir duquel ils ont été nommés. Le philosophe grec Platon, dans le dialogue Timée (env. 358 av. J.-C.), associait chacun des quatre éléments (la terre, l'air, l'eau et le feu) à un solide régulier.

Les cinq solides de Platon sont des polygones réguliers, c’est-à-dire des figures à plusieurs faces qui peuvent s’inscrire dans un cercle et dont tous les sommets (coins) sont au contact du cercle. De la même manière, les polygones solides réguliers s’inscrivent dans une sphère. Leurs faces sont constituées de polygones réguliers.

Nom, propriétés et symbolisme des solides platoniciens

Platon considéra que ces polygones en 3D étaient parfaits et donna le nom et la définition de cinq d’entre eux :

• Tétraèdre : à 4 faces, composé de 4 triangles équilatéraux (tétra = 4)
• Hexaèdre (ou cube) : à 6 faces, composé de 6 carrés (hexa = 6)
• Octaèdre : à 8 faces, composé de 8 triangles équilatéraux (octa = 8)
• Dodécaèdre : à 12 faces, composé de 1é pentagones réguliers (dodéca = 12)
• Icosaèdre : à 20 faces, composé de 20 triangles équilatéraux (icosa = 20)

Ces cinq solides occupèrent une place importante dans la géométrie pratique mais aussi mystique, même si Platon ne fut pas le premier à les considérer : les trois premiers appartiennent à Pythagore et les deux derniers à Theaetetus (au IVème siècle avant JC).

Des millions de formes se composent de polygones irréguliers, mais seuls cinq solides sont constitués de polygones réguliers.

Cette singularité poussa Aristote et Platon à considérer que ces figures étaient à la base de la matière et ils les associèrent aux quatre éléments auxquels ils ajoutèrent l’éther (Aether en latin).

Edre signifie simplement surface, aussi, les polyèdres réguliers sont des formes en 3D composées de surfaces qui sont des figures symétriques à plusieurs faces.

Il est possible d’établir un lien entre toutes ces figures grâce à la formule du maître : nombre d’arêtes + 2 = nombre de faces + nombre de sommets.

Bien que ces solides aient l’air complexes, ils sont en fait assez simples.

•   Le cube est la plus basique et la plus régulière des formes de boîte.
•   Le tétraèdre est une pyramide dont la base est triangulaire.
•   L’octaèdre se compose de deux pyramides identiques dont la base est carrée, et que l’on accole.

Chaque solide possède une vertu, une influence qui lui est propre, comme les symboles de géométrie sacrée.

Le tétraèdre, relié au feu, est un élément actif, dont la symbolique est liée à l'émergence sur l'élévation.

La vibration de forme du tétraèdre peut renforcer notre santé en général ou peut amplifier une intention. L’utilisation du tétraèdre peut nous aider à surmonter une fatigue importante ou activer une convalescence.

L’héxaèdre, relié à la terre, est un élément danse et stable et sa vibration de forme va favoriser la stabilité, la précision et la sécurité. Il va favoriser une bonne gestion du monde matériel et donc la survie du corps physique.

L’octaèdre, relié à l'air, est un élément très subtil, dont la symbolique est l’échange entre toutes les directions et toutes les dimensions. Il favorise la subtilité et la légèreté pour notre environnement psychique. Il permet aussi de renforcer l’aura.

L'icosaèdre, relié à l'eau, est un élément qui favorise la fluidification, la dissolution et la pureté. Il peut favoriser une ouverture du chakra cardiaque et nous met en relation avec notre âme causale. Il est tout à fait adapté pour nous aider à dissoudre nos blocages afin de créer une émission d'affection et d'amour vers les autres, pour modifier notre émission vibratoire et changer notre vie.

Le dodéaèdre, relié à l'éther, symbolise le cinquième élément, l'énergie invisible qui est sous-jacente aux quatre éléments formels. Il favorise notre développement spirituel Et une mise en relation avec notre âme spirituelle et avec notre programme d'incarnation.

Les solides de Platon et les éléments

Les cinq solides forment deux groupes d’éléments : les duels d’une part, et l’éther d’autre part. Le cube (la terre) et l’octaèdre (l’air) sont géométriquement duels, c’est-à-dire que l’un peut être créé à l’intérieur de l’autre en reliant les points marquant le centre de chaque face. On peut donc construite un cube dans un octaèdre, et inversement, à l’infini.

De la même manière, les deux autres éléments représentés par le tétraèdre (le feu) et l’icosaèdre (l’eau) sont duels et peuvent se générer l’un l’autre.

Il existe donc une symétrie parfaite entre chaque paire d’éléments, terre-air et eau-feu. Le dodécaèdre est duel en lui-même, l’éther peut donc se générer elle-même.

Donc, en conclusion et pour résumer un peu :

Platon rattache les solides aux grandes entités qui selon lui façonnaient le monde : le feu, l’air, l'eau, la terre et l'Ether.

Chacune est en lien avec un élément de la Création :
• 1er Solide de Platon : le Tétraèdre : le feu
• 2ème Solide de Platon : l’Octaèdre : l’air
• 3ème Solide de Platon : l’Icosaèdre : l’eau
• 4ème Solide de Platon : le Cube : la terre
• 5ème Solide de Platon : le Dodécaèdree : représente le Tout, l'Univers

La sphère solide

La sphère est vraiment le volume parfait dont chaque point de la surface est à égale distance du centre et où toutes les pressions exercées sur sa surface sont en équilibre, ce qui lui donne sa forme (comme une goutte de liquide en apesanteur).

Nous sommes constitués à environ 70-80% d’eau et cet élément est symbolisé par la sphère, la goutte, le lac, les vagues, cela nous parle intérieurement.

La vision d’une sphère nous met immédiatement en résonance avec notre planète, les corps célestes, les étoiles et le cosmos. Le soleil et la lune ont été déifiés pendant des millénaires. Ainsi, ils sont restés des symboles de perfection dans l’inconscient collectif.

La sphère rayonne et harmonise l’espace autour d’elle jusqu’à une distance proportionnelle à sa dimension. L’utilisation d’une sphère en cristal comme ré harmonisateur est très courante en Feng Shui et en géobiologie. C’est un bon outil pour restaurer un taux vibratoire global satisfaisant.

D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre collection d’attrape soleil en cristal.

Pour en revenir à la boule de cristal, on connait son utilisation en clairvoyance et médiumnité, mais sachez qu’elle est aussi un bon outil pour la méditation.

Les solides de Platon et la Merkaba en lithothérapie

Le polyèdre étoilé appelé maintenant Merkaba est composé de deux tétraèdres. C’est pour cette raison qu’on l’appelle l’étoile tétraèdrique.

La merkabah est définie par l'essence de son nom. Selon la terminologie égyptienne, elle est composée de trois mots: MER, la lumière céleste, KA, le corps énergétique, et BA, l'âme incarnée. Le mot Merkabah (ou Merkavah) est donc un terme égyptien, puis hébreu.

Dans la kabbale, il a pris la signification de véhicule ou de char et était associé au voyage intérieur. La mystique juive et la kabbale trouvent leur origine dans l’Égypte ancienne.

Comparé à un véhicule énergétique, la Merkabah peut aider notre corps, esprit et âme à accéder et à expérimenter d’autres niveaux de conscience ou de potentiel de vie.

Un cristal en forme de Merkaba apparaît comme un tétraèdre étoilé ; une étoile tridimensionnelle à 8 branches composée de deux pyramides triangulaires, l'une pointant vers le haut, l'autre vers le bas. Il était apprécié et utilisé dans de nombreuses cultures et religions, y compris les anciennes religions égyptienne et juive.

Un cristal en forme de Merkaba est un outil efficace qui peut être utilisé de différentes manières pour vous aider à atteindre votre plein potentiel. Il peut être composé de différents cristaux aux puissantes propriétés de guérison et de nettoyage énergétique.

Utilisé dans la méditation, un cristal en forme de Merkaba, vous permet de faire l'expérience d'une conscience élargie, vous connecte avec votre Moi supérieur et vous aide à expérimenter des états de conscience élevés.

Exécutée correctement, la méditation Merkaba intègre et harmonise les aspects féminins et masculins de votre être.

Un cristal en forme de Merkaba peut être programmé par la méditation et les intentions.

Les cristaux en forme de Merkaba peuvent également être utilisés :

•   Dans les pratiques avancées de Reiki
•   Pour voyager dans les royaumes astraux
•   Pour activer et purifier le Corps de Lumière humain
•   Pour les visualisations Mer-Ka-Ba

Les solides de Platon dans l’histoire

La découverte des solides est ancienne.

Des centaines de sphères de pierre sculptées, d'environ trois pouces de diamètre, dont on pense qu'elles datent d'environ 2000 avant JC, ont été trouvées chez les peuples néolithiques d’Écosse. Certains sont sculptés de lignes correspondant aux arêtes de polyèdres réguliers. Environ la moitié ont 6 boutons mais les autres vont de trois à 160 boutons.

Les solides de Platon sont anciens et se trouvent dans des fouilles datant de centaines d'années. Comme ces fouilles romaines et égyptiennes antiques (200 - 400 après JC). Ils utilisaient le dodécaèdre et l'icosaèdre, probablement comme dés. Leur véritable objectif reste encore un mystère.

Le premier dodécaèdre a été trouvé en 1739. Depuis lors, au moins 116 objets similaires ont été trouvés du Pays de Galles à la Hongrie et à l'Espagne et à l'est de l'Italie, la plupart se trouvant en Allemagne et en France. Allant de 4 à 11 centimètres.

Dans la Grèce antique, les Grecs enseignaient que ces cinq solides étaient les modèles de base de la création physique. Quatre des solides étaient considérés comme les modèles archétypaux derrière les quatre éléments (terre, air, feu et eau), tandis que le cinquième était considéré comme le modèle derrière la force vitale elle-même, l'éther des Grecs.

Ces formes prédominaient dans les centaines de pétrosphères préhistoriques sculptées trouvées en Écosse, dont plus de 75 % représentaient l'un des solides de Platon. Ils sont venus d'une époque plus de mille ans plus tôt que les Grecs. Ces mêmes formes sont maintenant réalisées pour être intimement liées aux arrangements des protons et des neutrons dans les éléments du tableau périodique.

Euclide et les cinq solides de Platon

Euclide a donné une description mathématique complète des solides de Platon dans les Éléments (env. 300 av. J.-C.) ; le dernier livre (livre XIII) est consacré à leurs propriétés. Les propositions 13–17 dans ce livre XIII décrit la construction du tétraèdre, de l'octaèdre, du cube, de l'icosaèdre et du dodécaèdre dans cet ordre.

Pour chaque solide, Euclide trouve le rapport du diamètre à la sphère circonscrite à la longueur des arêtes. Dans la proposition 18, il argumente qu'il n'existe pas plus de polyèdres réguliers convexes. En effet, pour être régulier, un polyèdre doit posséder le même nombre de polygones réguliers en chacun de ses sommets et la somme des angles au sommet des polygones réguliers doit être strictement inférieure à 360°.

Luca Pacioli (1147-1517)

Les intérêts et les talents de Luca Pacioli étaient divers. Moine franciscain, mathématicien et ami de Léonard de Vinci, avec lequel il a collaboré, il enseigne les mathématiques dans de nombreuses villes italiennes.

Il publie une édition en latin des Éléments d’Euclide mais son œuvre majeure, « Summa di arithmetica, geometrica, proportione et proportionalita», véritable encyclopédie mathématique, publiée en 1494, lui assure la célébrité.

En 1509, il publie à Venise « De Divina Proportione », dont le manuscrit avait été offert plusieurs années auparavant à Ludovic le More, Duc de Milan. Illustré par Léonard de Vinci, l’ouvrage comprend une partie principale consacrée à l’étude des propriétés de la divine proportion suivie d’un court traité d’architecture, du tracé d’un alphabet antique, et du « Libellus », une suite d’exercices mathématiques portant notamment sur les polyèdres réguliers.

Lorsque Pacioli étudie le Nombre d’Or dans cet ouvrage, il ne s’agit plus, et depuis longtemps, d’un nombre inconnu pour les mathématiques. Sa définition suit d’ailleurs de très près celle que donne Euclide.

Johannes Kepler (1571-1630)

Johannes Kepler, tout comme Pythagore (environ 580-495 avant JC), voyaient les mathématiques partout, depuis les vibrations d’un instrument à cordes au mouvement des planètes.

Kepler s’intéressait à la mystique et a exploré l’idée de l’Univers en tant qu’arrangement harmonieux de formes géométriques dans son traité de 1596 « Mysterium Cosmographicum » (Le mystère cosmographique) ainsi que dans son traité de 1619 « Harmonices mundi » (L’harmonie du monde).

Dans le Mysterium Cosmographicum, Kepler présenta un modèle de système solaire dans lequel les cinq solides étaient fixés les uns dans les autres et séparés par une série de sphères inscrites et circonscrites.

Cet astronome allemand essaya de trouver une relation entre les cinq planètes connues à l'époque (en excluant la Terre) et les cinq solides de Platon.

Kepler postulait que les distances relatives entre les six planètes connues à son époque pouvaient être comprises grâce à une imbrications des cinq solides de Platon, chacun enfermé dans une sphère qui représente son orbite, la dernière sphère représentant l’orbite de Saturne.

Il développe une théorie des polyèdres réguliers permettant de construire un modèle de l’Univers. Kepler remarqua que l'on pouvait intercaler entre les orbes (un orbe est une sphère, ou plutôt, compte tenu de son épaisseur, un globe évidé, qui contient l'orbite d'un astre) des six planètes connues à l’époque (de Mercure à Saturne) les cinq solides de Platon.

Ces derniers étant des polyèdres réguliers, ils étaient parmi les solides ceux qui approchaient le plus la perfection divine de la sphère. Leur utilisation dans la structure du système solaire s'accordait bien avec la grandeur de la création divine.

Le nombre de ces solides impliquait le nombre de planètes : cinq intervalles, donc six planètes. Mais ces polyèdres expliquaient également, par leur disposition, les proportions des orbes planétaires (les distances relatives des planètes au Soleil) : chaque solide était inscrit dans l'orbe d'une planète et circonscrit à l'orbe de la planète immédiatement inférieure. L'emboîtement était constitué ainsi : le cube entre les orbes de Saturne et de Jupiter, le tétraèdre entre celui de Jupiter et celui de Mars, puis le dodécaèdre, entre ce dernier et celui de la Terre, suivi par l'icosaèdre englobant l'orbe de Vénus, lui-même circonscrit à l'octaèdre, qui entourait enfin l'orbe de Mercure.

L'idée originale de Kepler s’est révélée incorrecte mais Kepler a continué sa tentative d’expliquer l’univers. De cette recherche émergèrent la découverte des solides de Kepler, la constatation que les orbites des planètes ne sont pas des cercles, et les lois du mouvement planétaire de Kepler pour lesquelles il est maintenant célèbre.

Les solides de Platon dans la nature

Le tétraèdre, le cube et l'octaèdre apparaissent tous naturellement dans les structures cristallines. Ceux-ci n'épuisent nullement les nombres de formes possibles de cristaux. Néanmoins, ni l'icosaèdre régulier, ni le dodécaèdre régulier ne figurent parmi eux.

Une de ces formes, appelée le pyritoèdre (nommé en rapport avec le groupe des minéraux avec lequel il est typique) a douze faces pentagonales, arrangées avec le même motif que les faces du dodécaèdre régulier. Néanmoins, les faces du pyritoèdre ne sont pas régulières, donc, le pyritoèdre n'est pas non plus régulier.

Circogonia icosahedra, une espèce de radiolaire, formée comme un icosaèdre régulier.

Au début du XXe siècle, Ernst Haeckel décrivit de nombreuses d'espèces de radiolaires, certaines comportant des squelettes ayant la forme de divers polyèdres réguliers. Ses exemples incluent Circoporus octahedrus, Circogonia icosahedra, Lithocubus geometricus et Circorrhegma dodecahedra, les formes de ces créatures étant évidentes d'après leurs noms.

Beaucoup de virus, tel que le virus de l'herpès, ont la forme d'un icosaèdre régulier. Les structures virales sont construites sur des sous-unités de protéines identiques répétées et l'icosaèdre est la forme la plus facile à assembler en utilisant ces sous-unités. Un polyèdre régulier est utilisé car il peut être construit à partir d'une unité de protéine basique utilisée indéfiniment, ceci engendre un espace dans le génome viral.

Comment utiliser et placer les 7 solides de Platon en cristal de roche ?

Comment se servir d'un dodécaèdre ?

Le dodécaèdre est le cinquième solide de Platon, et il possède plusieurs caractéristiques et utilisations intéressantes :

Géométrie et mathématiques : ce cinquième solide est un polyèdre régulier convexe composé de douze faces pentagonales identiques. Son étude permet de comprendre les propriétés de la géométrie dans l'espace tridimensionnel, ainsi que des concepts mathématiques tels que la géométrie des solides, les angles et les proportions.

Symbolisme : Dans certaines traditions ésotériques et mystiques, le dodécaèdre est associé à des symboles spirituels ou cosmologiques. Par exemple, il est parfois considéré comme représentant l'univers dans son ensemble ou comme un symbole de perfection.

Divination : Certains praticiens utilisent des dodécaèdres spécialement marqués pour la divination ou la méditation. Chaque face peut représenter un concept, un élément ou une direction, et le lancer ou la méditation sur le dodécaèdre peut être utilisé comme un outil de réflexion ou de prise de décision.

Les solides de Platon et les chakras

Étant donné que chaque solide platonicien résonne avec l'un des éléments, chaque élément résonne également à son tour avec un chakra de notre système énergétique. Comme vous pouvez le voir, tout est lié les uns aux autres.

Comme Léonard de Vinci l'a dit un jour : "Réalisez que tout est lié à tout le reste."

Tout affecte tout le reste. Donc s'il y a un blocage sur l'un de vos chakras, cela aura un effet sur tout le reste.

L’activation des solides peut se faire sur le corps humain et contribuer à :
 • Réactiver la conscience de nos cellules
• Libérer des mémoires cellulaires
• Augmenter le taux vibratoire et donc le potentiel d’auto-guérison sur un plan physique, émotionnel ou mental
• Rétablir la structure et la force du corps de lumière de l’être humain

Allongez-vous 40 minutes tête au Nord, en Installant les solides (faites-vous aider ). Ou sinon procédez par étape comme suit :

•   Prenez le Cube et placez-le près de votre périnée (1er chakra).
•   Reposez le Cube et prenez l’Icosaèdre. Placez-le près de votre bas ventre (Chakra 2).
•   Reposez l’Icosaèdre et prenez le Tétraèdre. Placez-le près de votre plexus solaire (Chakra 3).
•   Reposez le tétraèdre et prenez l’Octaèdre. Placez-le près de votre chakra cardiaque (Chakra 4).
•   Reposez l’Octaèdre et prenez le Dodécaèdre. Placez-le près de votre chakra de la gorge (Chakra 5).
•   Placez le Dodécaèdre près de votre chakra du 3ème œil (Chakra 6).
•   Placez le Dodécaèdre près de votre chakra coronal (Chakra 7). Reposez le Dodécaèdre.

A chaque étape du travail de ré-harmonisation, chaque solide va émettre une forme de vibration ; le ressenti peut varier en fonction de chacun.

Le dodécaèdre possède douze facettes en pentagones. Il représente l'élément éther et il symbolise le chakra coronal. Il agit sur le mental et ses émotions afin de les libérer. Il renforce la volonté. Et poser un dodécaèdre près de soi pendant la nuit, harmonise le sommeil.

L'hexaèdre possède six faces. Il représente l'élément terre et il symbolise le chakra racine. Il agit sur l'équilibre des personnes fugitives et évanescentes en favorisant l'enracinement.

L'icosaèdre possède vingt faces en triangles équilatéraux. Il représente l'élément eau et il symbolise le chakra sacré. Il agit sur la turbulence mentale en calmant l'instabilité. Il aide à mieux autogérer la sexualité.

L'octaèdre possède huit faces en triangles équilatéraux. Il représente l'élément air et il symbolise le chakra du cœur. Il agit sur les mémoires émotionnelles en apportant l'équilibre, l'apaisement et l'amour. Il développe et renforce le respect de soi et des autres. Il aide à l'expression et à la syntaxe.

Le tétraèdre possède quatre faces en triangles. Il représente l'élément feu et il symbolise le chakra du plexus solaire. Il agit sur l'ensemble des corps subtils en réajustant l'alignement entre le ciel et la terre, en dénouant les nœuds énergétiques. Il développe l'aptitude à régler un dilemme.

Utilisation des solides de Platon pour grandir spirituellement

Il existe de nombreuses façons d'utiliser les solides de Platon pour votre croissance spirituelle, mais la méditation est l'une des façons les plus courantes de le faire. Lorsque vous travaillez avec les solides de Platon, vous travaillez avec les énergies de la création elle-même. Vous pourrez manifester une nouvelle vie, une vie plus alignée avec vous.

C'est la véritable signification spirituelle des solides de Platon.

En plus de les utiliser activement, les Solides de Platon ont également un effet sur notre subconscient, comme toutes les formes de Géométrie Sacrée. En plaçant simplement les objets dans une pièce, ils équilibreront les énergies de cette zone.

Chaque Solide de Platon équilibrera les énergies avec lesquelles il résonne.

Découvrez les significations spirituelles des solides de Platon et comment chaque solide peut être utilisé pour grandir spirituellement.

La signification spirituelle du cube

L'hexaèdre, ou le cube, sa fonction clé est la mise à la terre. Il peut vous aider à vous reconnecter aux énergies de Gaïa et de la Nature, en vous ancrant fermement. Certains disent même que cela pourrait activer votre Kundalini, si vous êtes prêt pour cela.

Si vous êtes stressé, ce solide platonicien est celui qui peut vous aider le mieux. Le Cube peut vous aider à éliminer les tensions et le stress physique.

En outre, il fournit la base de la créativité et de la stabilité. Sans cette base, la créativité ne sera pas stimulée.

La signification spirituelle de l'icosaèdre

La fonction clé de l'icosaèdre est la transformation. Il peut vous aider de plusieurs façons. Par exemple, cela améliore votre processus de pensée créative. Non seulement cela, mais cela peut également vous aider à débloquer et à éliminer les blocages émotionnels qui coupent les énergies créatives.

Cela peut vous aider à apprendre un nouveau mode de vie; aller avec le courant. Permettre à la liberté d'expression, à la créativité et au changement positif de circuler sans effort à travers vous. Une excellente façon d'attirer plus d'abondance dans votre vie.

De plus, cela vous aidera à comprendre les émotions qui surgissent. Il vous permet de voir clairement pourquoi vous ressentez certaines émotions et vous aide à y réagir. C'est l'outil de guérison parfait pour trouver l'équilibre et l'harmonie, en particulier dans les domaines de la fertilité et de la sexualité.

La signification spirituelle du tétraèdre

La fonction clé du tétraèdre est la manifestation. C'est le solide platonique parfait qui peut vous aider à créer un changement dans votre vie. Il soutient votre pouvoir personnel et votre acceptation de l'ancien, afin que vous puissiez créer quelque chose de nouveau.

En outre, cela peut vous aider à réfléchir plus clairement ou à éclairer (élément feu et lumière) certaines idées. Enfin, le Tétraèdre apportera également un équilibre naturel entre le physique et le spirituel. Puisqu'il est également considéré comme le symbole parfait de l'équilibre et de la stabilité.

La signification spirituelle de l'octaèdre

La fonction clé de l'octaèdre est l'intégration. Ce solide platonicien peut vous aider à guérir, à accepter, à pardonner et à avoir de la compassion pour vous-même et pour les autres.

L'octaèdre peut également vous aider à vous refléter et à augmenter votre vibration. Cela peut vous aider à avoir plus de compassion pour vous-même, ce qui à son tour stimule votre processus de guérison.

Cela vous aidera également à exprimer votre créativité à travers votre voix et vous aidera à parler avec votre cœur. Créer une connexion plus forte avec votre monde intérieur et votre monde extérieur. "Comme à l'intérieur, donc à l'extérieur".

La signification spirituelle du dodécaèdre

Les fonctions clés du dodécaèdre sont l'ascension, l'expression, la création divine de la vie et la forme la plus élevée de conscience.

Cela peut vous aider à augmenter votre fréquence et à vous connecter avec des dimensions supérieures et votre moi supérieur. C'est l'outil parfait pour la méditation.

De plus, le dodécaèdre a une fréquence très élevée. Cela aide non seulement à augmenter votre propre fréquence, mais aussi la fréquence de l'environnement.

Les solides de Platon en géobiologie

L’activation des solides en géobiologie permet de traiter notamment :
• Les pollutions électromagnétiques
• Les différents réseaux telluriques ou cosmos-telluriques (Curry, Harthman)
• Les sources souterraines
• Les mémoires des mûrs, la présence d’entités

Ils sont de formidables alliés dans l’harmonisation et la protection des lieux de vie ou de travail.

Comment travailler autrement avec les solides de Platon ?

Vous pouvez porter en pendentif un solide en cristal de roche extra.

Vous pouvez placer un solide de cristal dans votre eau de boisson pour informer cette eau et pour intégrer cette information en la buvant (pensez à nettoyer votre solide au préalable, sur un disque harmonisant Fleur de Vie par exemple).

Vous pouvez placer un solide de cristal (un peu plus gros) dans votre habitation ou votre bureau, pour ré-harmoniser l’espace. Vous pouvez sélectionner le solide en fonction de votre choix et de ce que vous désirez transformer.

Vous pouvez aussi utiliser les solides de Platon en radionique, pour émettre une information bénéfique à distance vers nous-mêmes ou vers une autre personne.

Le mot de conclusion

La recherche de la régularité et de l'harmonie constitue une quête ancienne de l'esprit humain.

Les solides de Platon, ou polyèdres réguliers, imprègnent de nombreux aspects de notre monde. Ils apparaissent dans les cristaux, dans les squelettes d'animaux marins microscopiques, dans les jouets pour enfants et dans l'art. Ils ont été étudiés par de nombreux philosophes et scientifiques tels que Platon, Euclide et Kepler. Ils présentent un grand intérêt pour la géométrie classique, comme les travaux d'Euclide qui se concentrent sur les figures elles-mêmes. Ils jouent également un rôle très intéressant dans la géométrie moderne.

D’ailleurs, aucun nouveau polyèdre régulier convexe n'a été découvert depuis Euclide. En fait, on peut même démontrer qu'il n'y en a que 5 !

On arrive à la fin de cet article. J'espère qu'il vous a plu, n’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Et si vous souhaitez aller plus loin dans la découverte des symboles, bienvenue sur cet espace / boutique dédiée à la géométrie sacrée. Vous y trouverez une multitude de mandalas fractals.

Sources :

Géométrie sacrée aux Éditions Véga
Le pouvoir des symboles aux Éditions Trajectoire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Kepler

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire