Accueil

Recherche dans le blog

Décryptage de la Magie : Un guide essentiel

- Catégories : Pratiques et rituels

Depuis trop longtemps on confond la magie avec les prestiges des charlatans. Bien des gens, d’ailleurs, définiraient volontiers la magie : l’art de produire des effets sans causes.

Et d’après cette définition on pourrait conclure que la magie est une absurdité.

Pour certains, le mot magie amène seulement à l'esprit des tours de passe passe et autres mises en scène effectuées par des prestidigitateurs.

Pour d'autres, le mot magie sera associé à Merlin l'Enchanteur, Mary Poppins ou encore les sorciers et sorcières des contes et légendes.

Mais est-ce que l'on comprend vraiment ce qu'est la magie? N'est pas là une question essentielle ? Alors, dans cet article, nous essayerons de démystifier ce mot "magie" et tenterons de  reconnaitre à quelle sorte de magie nous sommes confrontés dans notre vie de tous les jours.

La magie ne saurait être ce que la font ceux qui ne la connaissent pas. Il n’appartient d’ailleurs à personne de la faire ceci ou cela ; elle est ce qu’elle est, elle est par elle-même, comme les mathématiques, car c’est la science exacte et absolue de la nature et de ses lois.

La magie est la science des anciens mages.

Définition du mot magie : un pouvoir surnaturel ?

Le mot français "magie" vient du latin magia, lui-même issu du grec μαγεία (mageia), "religion des mages perses", "sorcellerie".

Je vous laisse regarder le terme dans le dictionnaire. De mon côté j'ai trouvé une définition un peu plus intéressante dans le livre "Histoire de la magie du monde surnaturel et de la fatalité" de P. Christian (1811-1872).

En préambule de son livre il nous dit:

"La Magie, ou plutôt le Magisme, si l'on daigne remonter à ses sources antiques, ne peut plus se confondre avec les superstitions qui calomnient sa mémoire. C'est la première doctrine religieuse, morale et politique de l'humanité.

Son nom vulgaire vient du grec MAroi (Mage) et MArEIA (Ma gie), altération des termes Mog, Megh, Magh, qui, en pehlvi et en zend, langues du vieil Orient, signifient prêtre, sage, excellent, d'où dérive le mot chaldéen Maghdim, équivalent de haute sagesse ou philosophie sacrée (1). La simple étymologie révèle donc que la Magie était l'ensemble des connaissances possédées autrefois par ces Mages ou philosophes de l'Inde, de la Perse, dela Chaldée, de l’Égypte, qui furent les prêtres de la nature, les pères de toute science, et les créateurs de civilisations gigantesques dont les ruines portent encore, sans fléchir, le poids de soixante siècles.

Considérée sous ce point de vue, la Magie est la préface de l'Histoire universelle.

Comme tout ce qui touche aux origines des sociétés, elle présente un côté merveilleux, dont l'étude avait passionné les plus nobles esprits d'Athènes et de Rome, avant d'être défigurée et flétrie par la corruption des temps césariens. Ses Mystères, devant lesquels s'inclinent Platon, Plutarque, Cicéron, Virgile, Tacite, et dont les derniers hiérophantes apportèrent au berceau de Jésus trois hommages symboliques, ne peuvent nous être indifférents. Leur côté doctrinal est un reflet de Dieu même sur la pensée humaine. Leur côté merveilleux embrasse l'infini, contemplé des hauteurs de l'âme, dans l'aurore du génie des nations. C'est une intuition des splendeurs ultramondaines vers lesquelles nous attire sans cesse, comme un aimant divin, malgré nos défaillances et nos chutes, l'immortelle conscience d'un éternel avenir."

Un peu plus proche de nous, Mikhaël Aïvanhov, Maître bulgare, explique  dans son livre "le livre de la Magie divine":  Être un mage, c'est créer. Le mage véritable est entouré d'un cercle de lumière, son aura, ce halo de lumière invisible qui émane de lui et qu'il a formé grâce à son travail spirituel et à la pratique des vertus. Pour créer, le mage utilise les mêmes moyens que Dieu Lui-même : il projette une image ou prononce un mot qui traverse son aura, et c'est l'aura qui fournit la matière pour la manifestation. » Il existe « trois grandes lois magiques : 1) la loi d'enregistrement, 2) la loi d'affinité, 3) la loi du choc en retour ».

Histoire de la magie

Peut-on dire que la magie existe depuis toujours? Sûrement. On retrouve des traces de la magie déjà au temps de la Préhistoire. Dans les grottes notamment, les hommes utilisaient des rituels et des incantations pour influencer les forces de la nature et assurer leur survie.

Déjà dans l'Égypte antique les prêtres utilisaient des formules magiques et des amulettes pour protéger les défunts dans l'au-delà. En Grèce et à Rome, les pratiques magiques étaient aussi associées à des cultes religieux et à des rites de passage.

On la retrouve également chez les chamans, ou guérisseurs spirituels, qui utilisaient et utilisent encore des techniques pour guérir les maladies, interpréter les rêves et communiquer avec les esprits. Ces pratiques holistiques étaient considérées comme essentielles car elles maintenaient l'harmonie entre les humains, les divinités et les forces naturelles.

On la retrouve dans l’occultisme et l'alchimie. On cherchait alors à découvrir les secrets de la transmutation des métaux et de l'immortalité.

Et puis il y a eu des mouvements ésotériques tels que la kabbale, l'hermétisme et l'astrologie. Les philosophes et les pratiquants de cette époque ont exploré les concepts de magie naturelle et de correspondances entre le microcosme et le macrocosme.

Aujourd'hui, la magie continue d'exister sous de nombreuses formes, elle donne un sens au monde qui nous entoure.

Est-ce que la magie existe vraiment ?

La magie n'est en fait rien d'autre que la science de la vie, celle des influences et des réactions en chaîne, où chaque action trouve ses racines dans un ensemble de causes et d'effets. En son essence, le terme "magie" renferme l'idée que l'âme agit, nous plongeant ainsi dans la dynamique vibrante de l'existence. À travers cette perspective, il devient évident que chaque être doué d'une âme interagit avec son environnement, guidé par des forces invisibles qui dictent nos actions dans le monde tangible.

Considérons par exemple la lithothérapie, qui enseigne que chaque pierre détient des propriétés intrinsèques pouvant influencer l'homme et son milieu. Bien que ces vertus ne soient pas visibles à l'œil nu, nous pouvons ressentir leur impact. La tourmaline, par exemple, est réputée pour absorber les énergies négatives, un pouvoir qui semble défier la logique si la pierre n'était pas dotée d'une certaine forme de vie. De même, les plantes possèdent des vertus purifiantes et curatives, transformant les atmosphères et apaisant les corps.

Les animaux, eux aussi, sont animés par des forces intérieures, possédant une âme qui les relie à l'essence divine. Observez ces créatures qui guérissent, qui se sacrifient par amour et qui prennent sur elles les souffrances de leurs maîtres. Et que dire de la magie et de la féerie qui habitent les forêts vierges, peuplées de roches aux formes mystérieuses, d'arbres ancestraux et d'une symphonie vivante composée par les chants des oiseaux et les jeux des écureuils ? Même la terre elle-même détient des pouvoirs de guérison, offrant ses boues et son argile pour soulager divers maux.

Ainsi, la magie de la vie se révèle à travers un réseau complexe d'interactions entre les êtres vivants et leur environnement, où chaque élément, qu'il soit minéral, végétal ou animal, contribue à l'harmonie et à l'équilibre de l'univers.

C'est quoi la magie verte ?

Si parfois vous entendez parler de magie verte sachez que c'est une forme de magie qui est étroitement liée à la nature, à la terre et à ses cycles. Elle est liée la connexion avec le monde naturel. C’est une magie employant objets naturels, plantes, énergies de la nature... pour la création de sorts et autres enchantements.

Ceux qui pratiquent ce type de magie travaillent souvent avec les énergies de la terre et des plantes pour créer des charmes, des potions, des amulettes et des rituels qui favorisent la santé physique et émotionnelle, la prospérité, la purification et la croissance spirituelle. Ils peuvent également se livrer à des activités telles que la méditation en plein air, la cueillette d'herbes sauvages, le jardinage magique et la création de remèdes à base de plantes.

On la retrouve souvent dans des traditions anciennes comme la sorcellerie, la wicca, le druidisme et d'autres pratiques païennes.

C'est quoi la magie rouge ?

La magie rouge est une branche de la magie qui se concentre principalement sur les relations amoureuses, la passion et la séduction. Contrairement à la magie noire, qui peut être utilisée pour des intentions malveillantes, la magie rouge est généralement associée, en apparence, à des objectifs positifs et consensuels dans le domaine de l'amour et des relations intimes.

Ceux qui pratiquent la magie rouge utilisent généralement des rituels, des sorts ou des charmes pour attirer l'amour, renforcer les liens affectifs entre les partenaires existants, raviver la passion dans une relation ou encourager la séduction. Dans les rituels de magie rouge vous retrouverez certains ingrédients symboliques comme des bougies, des herbes, des pierres précieuses et des huiles essentielles.

Qu'est-ce que la magie grise ?

Cette forme de magie, souvent méconnue ou semi-consciente, est pratiquée par tous les individus à travers le monde, que ce soit de manière involontaire ou inconsciente. Chacun de nos gestes, regards et paroles, ainsi que les atmosphères que nous créons ou dans lesquelles nous évoluons, ont un impact sur nous-mêmes et sur notre environnement. Parfois, simplement par un regard, nous pouvons blesser ou séduire quelqu'un, ou même apporter guérison à une personne à travers nos mots. Des accusations injustes ou malveillantes peuvent plonger quelqu'un dans une profonde dépression, le piégeant dans des pensées obsédantes et pouvant même le conduire au suicide. Qui n'a jamais ressenti cette électricité dans l'air, ou ces atmosphères lourdes et oppressantes ?

Oui, tout est magie, tout ceci est l'âme qui agit, elle n’est ni blanche c'est-à-dire dans le service au monde divin, ni noire c'est-à-dire faite consciemment pour son pouvoir personnel dans le monde de la matière.

On peut également inclure dans cette catégorie de magie grise, bien qu'à la limite de la magie noire, les pratiques telles que les filtres et sortilèges d'amour, les rituels pour attirer la richesse ou le succès, ou encore pour prendre la place de quelqu'un au travail. Ces pratiques, bien que souvent destinées à servir nos intérêts personnels, peuvent entraîner l'asservissement et l'enchaînement d'esprits voire de personnes pour notre propre bien-être égoïste.

Qu'est-ce que la magie noire ?

La magie noire est souvent symbolisée par le pentagramme inversé, le bouc, Satan et les démons. C'est une forme de magie où l'homme oriente tous ses sens vers le vide, vers la matérialité. L'officiant de la magie noire, comme les adeptes du satanisme, n'hésite pas à assujettir toutes les créatures, visibles ou invisibles, pour obtenir le pouvoir sur la matière et sur ceux qui croient en lui. Le sorcier noir appel à des forces obscures pour asservir toutes les créatures.

Le magicien noir accomplit tous ses actes en pleine conscience et ses intentions sont malveillantes ou destructrices. Contrairement à la magie blanche, qui est utilisée pour des objectifs bénéfiques et altruistes, la magie noire est motivée par le désir de causer du tort, de contrôler ou d'infliger des souffrances à autrui.

Les pratiques de magie noire peuvent inclure des rituels, des incantations, des invocations ou des manipulations d'énergies dans le but de nuire à une personne, de jeter des malédictions, de provoquer des maladies, d'attirer des forces obscures ou de réaliser des désirs égoïstes aux dépens d'autrui.

Dans cette pratique, l'inconscience n'a pas sa place. Le mage noir agit en pleine conscience. Les forces obscures possèdent une intelligence supérieure à celle de l'homme, tout comme le monde divin. Il est crucial de comprendre que si ces forces servent un individu dans sa vie terrestre, elles exigeront en retour son âme et sa vie après la mort.

Il est important de noter que la magie noire est souvent perçue comme dangereuse (à juste titre) non seulement pour ses victimes potentielles, mais aussi pour ceux qui la pratiquent. Les conséquences karmiques ou spirituelles de manipuler de telles énergies peuvent être graves.

La célèbre maxime "l'enfer est pavé de bonnes intentions" révèle une vérité profonde sur la nature humaine. Parfois, malgré nos meilleures intentions et nos actions bien intentionnées, nous pouvons involontairement causer des conséquences néfastes ou des dommages imprévus. Cette maxime met en garde contre la naïveté et l'aveuglement face aux apparences trompeuses. Sous les masques séduisants ou les intentions louables, peuvent se cacher des forces malveillantes et des intentions sinistres. Cela nous rappelle l'importance de la prudence et du discernement, et nous met en garde contre la confiance aveugle dans les belles apparences.

Qu'est-ce que la magie blanche ?

Mikhaël Aïvanhov explique dans son livre "le livre de la Magie divine" :

"Il y a magie et magie. La véritable magie, la magie divine, consiste à savoir tout utiliser, tout, absolument tout, pour le Royaume de Dieu. A l'inverse, toute pratique qui met les acquisitions les plus élevées de l'esprit humain au service de la nature inférieure, est de la sorcellerie. Malheureusement, très peu de mages arrivent à ce degré supérieur où l'on n'a même plus d'intérêt pour la magie elle-même, où l'on entreprend même plus de faire des opérations magiques, où l'on cesse de vouloir commander aux esprits, aux élémentaux, aux génies, pour réaliser des ambitions personnelles."

"La grandeur d'un homme, sa puissance, la vraie, c'est de ne jamais servir les pouvoirs qu'il possède à son propre intérêt."

La magie blanche est symbolisée par le pentagramme pointant vers le haut, représentant l'homme enraciné sur terre mais avec son esprit dirigé vers les anges et les réalités supérieures. Cet individu conscient agit, à des fins altruistes, dans le but de libérer tous les êtres, visibles et invisibles, de la souffrance, de la maladie, de la mort et de l'oppression. Des figures telles que Jésus et Bouddha illustrent cette magie blanche, où Jésus expulse les démons et apporte la vie, tandis que Bouddha communique avec toute la nature.

Aujourd'hui pour la plupart des gens, une pierre n'a pas d'âme mais sert juste à construire des maisons, un arbre est mort et ne sert qu'à faire des meubles et du bois de chauffage, que les animaux sont une espèce à notre service qu'une poule peut pondre 3 œufs par jour et non un seul si on leur fait croire que le soleil ne se couche plus, qu'une vache doit produire 3 litres de lait en la bourrant de médicaments.

Le savoir authentique de la magie, en particulier de la magie blanche, semble s'être perdu. Elle est très peu utilisée à bon escient. Une simple recherche sur Google révèle une déformation de ses principes, avec des promesses de trouver l'amour, attirer l'argent, ou arrêter de fumer à travers des pratiques simplistes. Pourtant, les grands ésotéristes du passé comme Eliphas Lévi, Stanislas de Guaita et d'autres, offrent une perspective plus profonde sur la magie blanche, ancrée dans le divin, et prodiguent des conseils pour démasquer les illusions et les mensonges qui se cachent derrière les apparences du bien.

Les lois magiques

La magie, c'est l'homme qui est créateur de sa destinée, qui peut prendre sa vie en mains. La magie c'est de mettre en action des forces de la nature de l'univers des forces visibles et invisibles autour et à l'intérieur de soi et de les rendre agissantes de les diriger dans une volonté particulière pour obtenir un but. Le mage est un être qui connaît les lois et qui les appliquent pour aller dans une direction. Pratiquer la magie nécessite donc de connaître ces lois.

Dans son livre "Le Livre de la Magie Divine", Omraam Mikhaël Aïvanhov énonce trois grandes lois magiques :

1.  La loi d'enregistrement : Cette loi stipule que tout ce que nous faisons, pensons ou ressentons est enregistré dans l'univers et se répercute sur nous. Nos actions, paroles et pensées créent des énergies qui sont enregistrées dans le cosmos, influençant notre réalité future. Elle implique qu'on ne peut se permettre de faire n'importe quoi, d'avoir n'importe quelle pensée, n'importe quel sentiment, n'importe quel désir parce qu'il y aura des conséquences.

2.  La loi d'affinité : Selon cette loi, les énergies similaires s'attirent. Nos vibrations émotionnelles et mentales attirent à nous des expériences, des personnes et des circonstances qui sont en résonance avec ces vibrations. Ainsi, nos états intérieurs déterminent ce que nous attirons dans notre vie. Cette loi d'affinité est l'une des plus grandes lois magiques et c'est elle qui doit diriger toute votre vie.

3.  La loi du choc en retour : Cette loi implique que toute action que nous posons revient vers nous d'une manière ou d'une autre. Si nos actions sont positives et bienveillantes, nous attirons des énergies similaires en retour. En revanche, si nos actions sont néfastes ou malveillantes, nous attirons des conséquences négatives sur nous-mêmes. C'est une loi de justice cosmique qui assure l'équilibre et la responsabilité dans nos actions.

Quelle magie est la plus puissante ?

Je pose la question ici car je sais que beaucoup de personnes se la posent. Mais elle reflète, à mon avis, un manque de connaissance certain sur le sujet.

Alors je finirai cet article par le premier passage du livre de la Magie divine, qui date de 1996 mais qui est toujours autant d'actualité.

"L'initiation est un travail sur soi-même, un travail ininterrompu d'organisation intérieure de purification, de maîtrise de soi. Or ce qui se passe à l'heure actuelle, cet intérêt que l'on constate de plus en plus pour les ouvrages d'occultisme et de magie est plutôt inquiétant. Car il n'exprime pas le besoin d'une vraie spiritualité, mais le désir de se plonger dans un domaine inconnu, mystérieux, interdit. D'ailleurs, on voit les résultats : ces livres ne rendent pas les gens plus sages, plus équilibrés, plus purs; au contraire, ils libèrent en eux des forces obscures, embrouillent leurs idées, font d’eux les victimes d'entités inférieures qui ne cherchent qu'à nuire aux humains.

Pendant des siècles, l'Église a combattu, et à tort, la tradition initiatique. Mais ce qui est en train de se produire maintenant : les sciences occultes mises à la portée de tous les gens faibles, vicieux, mal intentionnés, ce qui n'est pas souhaitable non plus. Si les initiés du passé avaient donné comme précepte :  “se taire”, c'est qu'ils savaient que les secrets de la Science initiatique pouvaient devenir des armes très dangereuses dans les mains de gens qui n'étaient pas préparés à les recevoir. Car la nature humaine est ainsi faite que, quoi que vous lui révéliez, les vérités les plus sublimes, les plus divines, elle essaiera de les utiliser pour servir ses intérêts les plus personnels et égoïstes. C'est ainsi que tout ce qu'on donne aux humains pour leur bien, pour leur salut, ils le détournent et l’utilisent en réalité pour leur ruine et celle des autres."

À tous ceux qui désirent percer les mystères qui gouvernent la magie, sachez qu'il est essentiel de comprendre que la magie n'est rien de plus que l'extension de l'être lui-même. Elle est comparable à une prolongation de la main dans un autre monde, une manifestation directe de notre essence.

La magie, par sa nature, est neutre et agira selon vos demandes. Elle n'est donc pas destinée aux inconscients, aux irréfléchis ou à ceux qui ne savent pas ce qu'ils veulent, car elle requiert responsabilité et conscience.

La magie est spéciale, car elle est vivante et agissante dans tous les mondes et partout, elle possède le pouvoir de transformer une écriture, une situation, une destinée.

La magie est l’aboutissement du mage, de celui qui sait et qui agit conformément à ses lois.

La vie est magie et il faut être conscient de notre pouvoir. Chaque pensée, chaque geste, chaque action, est génératrice de karma, c'est la loi du choc en retour et ce qui constitue notre futur, en bien ou en mal. Devenons des créateurs de notre futur et devenons de grands magiciens, conscients, tournés vers le Bien.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Sources

Le livre de la magie divine aux Éditions Prosveta
Histoire de la magie - Eliphas Lévy
Histoire de la magie du monde surnaturel et de la fatalité - P. Christian

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire