Comment méditer : tout ce qu’il faut savoir

- Catégories : Santé et bien-être

Véritable phénomène de société, la méditation serait-elle incontournable pour surmonter notre mal-être ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont ses bienfaits ?

Pour commencer, quasiment toutes les formes de méditation ont une base commune : il s’agit de s’assoir, immobile, les yeux fermés, le dos droit, de se centrer sur sa respiration et ses sensations physiques (contact avec le sol etc). C’est une attitude à la fois passive (pas de gestes à effectuer) et active (maintien de l’attention).

Elle peut s’accompagner d’exercices de concentration ou du suivi de ses pensées avec détachement, sans s’identifier à elles (dans le zazen notamment). Elle peut également s’exercer tout au long du quotidien comme la méditation dite de pleine conscience où il s’agit d’être attentif à tout ce que l’on fait et à tout ce qui nous entoure.

Quel est le but de la méditation ? Ses bienfaits

Bienfaits psychiques de la méditation

Au niveau psychique, la pratique régulière de la méditation à des effets reconnus sur le stress, l’anxiété et leurs corollaires (dépressions nerveuses, burn-out, etc.). Elle a également une influence positive sur la capacité d’attention, la concentration, et la mémoire.

Si elle est pratiquée de manière intensive (et accompagnée de techniques de concentration spécifiques) elle peut même provoquer le développement de certaines aires cérébrales ciblées.

Bienfaits physiques de la méditation

Au niveau physique, elle peut avoir des effets positifs sur l’hypertension, l’insomnie, la sensibilité à la douleur et la fatigue. On a pu constater également des améliorations au niveau cardiovasculaire et musculaire, une stimulation des réactions d’autorégulation et une atténuation des troubles consécutifs à des traitements lourds comme la chimiothérapie.

En sortant un moment du flot de ses pensées, préoccupations, projets et autres cogitations, on soulage l’esprit mais aussi l’organisme. On connait l’impact que peut avoir le psychisme sur le corps. La moindre émotion a une incidence sur la chimie interne et les maladies dites psychosomatiques sont la conséquence directe de troubles psychiques.

Bien avant que l’on parle de méditation, les médecins disaient déjà que le moral du patient pouvait avoir une influence certaine sur l’évolution d’un cancer. Il n’est donc guère étonnant que l’arrêt momentané de l’agitation cérébrale puisse avoir de tels effets tant sur le corps que l’esprit.

Ceci-dit, au niveau physique, la plupart de ces effets sont liés au soulagement du stress. Les médecins qui l’utilisent insistent d’ailleurs sur le fait que si elle peut apporter un réel mieux-être à leurs patients atteints de maladies graves, elle ne se substitue pas pour autant au traitement médical.

D’autre part, comme il n’y a pas de travail de réajustement postural (la méditation est immobile), il n’y a pas de rectification du positionnement des vertèbres par exemple. Or celui-ci a une incidence directe sur l’organe ou la fonction qui est associée à chacune d’elles. La méditation n’aura donc pas d’effet régulateur sur les dysfonctionnements (et ils sont nombreux) liés à ce mauvais positionnement qui peut être très subtil, invisible sur les radions.

Au niveau psychique, la méditation est présentée comme un outil particulièrement efficace pour soulager la plupart de nos maux et même, dans les formes les plus poussées, comme une voie de libération intérieure.

Qu’est-ce que la méditation et comment méditer ?

De la découverte à l’expérience de la plénitude, il y a tout un chemin que chacun pourra emprunter à son rythme. Vivre pleinement l’expérience de la méditation, c’est d’abord accepter qu’elle n’a pas toujours fait partie de nos vies et qu’il faut l’apprivoiser peu à peu en lui faisant une place.

Savoir s’écouter et respecter nos propres limites, comprendre les étapes et les lois fondamentales de la méditation est également indispensable pour s’engager d’une façon juste sur ce chemin d’éveil et de transformation intérieure.

La méditation est comme un arbre planté en terre, il se développe progressivement et devient chaque jour un peu plus fort.

Ce sera à vous de créer peu à peu cet espace dans votre vie en lui donnant toutes les meilleures conditions pour qu’il apparaisse, grandisse, fleurisse et puisse offrir ses merveilleux fruits.

Si elle ne vous semble pas naturelle et accessible, vous découvrirez comment peu à peu, par une pratique régulière, l’acquisition d’un rythme, la méditation pourra vous sembler non plus un exercice ardu et contraignant, mais s’intégrer naturellement à votre vie et, tout comme respirer ou se laver, devenir un besoin fondamental, une évidence, une joie, un bonheur simple et intense, celui d’aller à la rencontre de votre âme.

Entrez dans toutes les étapes de la méditation pas à pas et découvrez cet art de se poser sur la Mère, de tout déposer, de trouver une posture juste, de respirer, d’entrer dans le silence et le calme intérieur, d’observer les mondes à l’intérieur de vous et de toucher peu à peu le cœur de votre être, jusqu’à toucher la paix, la sérénité, l’harmonie...

C’est en acceptant les étapes, en demeurant observateur, sans jugement envers vous, sans crispation sur vos difficultés, en ayant ce regard bienveillant, que peu à peu un rythme prendra place, de nouvelles perceptions pourront venir vous visiter et que vous pourrez vous laisser emplir de la lumière de ce nouvel espace de communion à l’intérieur de vous.

Une fois votre intention claire, créez-vous un espace dans la matière et dans le temps : trouvez votre lieu de méditation, appropriez-le-vous, aménagez- le avec amour, définissez-vous un espace-temps, un rendez-vous avec votre être intérieur que vous ne voulez pas manquer, comme un moment essentiel de votre journée.

Ainsi, un rythme peut apparaître, un monde se crée dans votre monde. C’est comme accueillir un nouvel enfant, il faut lui accorder du temps et de l’espace. Offrez à votre être intérieur une partie de votre vie afin qu’en communion avec vous, il puisse la guider et l’orienter avec amour vers la sagesse et la plénitude.

Règles de base pour la méditation :

1)  Apprendre à s’assoir sur le sol

La méditation consiste, dans un premier temps, à prendre profondément conscience de notre relation avec la terre. S’asseoir sur elle dans la posture de la méditation est un moyen d’approfondir cette relation, de la rendre vivante et claire.

2)  Trouver la posture juste

La méditation n’est pas une torture ni une séance de gymnastique. La meilleure posture est celle qui vous convient, celle dans laquelle vous vous sentez le mieux.

Néanmoins, certaines règles doivent être respectées :

Il faut être assis, car cette posture permet d’être vigilant et en éveil. De plus, il est important que le sacrum et le coccyx, qui portent la mémoire de ce que vous êtes, soient en contact avec la Terre-Mère.

Il est nécessaire que le dos soit droit, mais sans forcer, sans créer de tension. Lorsque la posture est juste, le dos est droit naturellement, sans effort. Le dos droit apporte la présence de la dignité, favorise l’éveil et relie l’homme à l’énergie du soleil.

Si vous vous asseyez sur une chaise, il faudra vous placer sur le bord pour trouver le juste équilibre, de manière que le dos entre dans la droiture sans effort.

Si vous vous asseyez sur le sol, il faudra surélever légèrement votre corps de façon que le dos entre naturellement dans la droiture.

Le secret de la posture juste ne réside pas dans la posture elle-même, mais plutôt dans l’attitude intérieure et la conscience. Il est important de s’asseoir sur la terre avec douceur, amour, respect et conscience. Plus votre conscience sera en éveil, plus vous trouverez la posture juste.

3)  Rester dans l’immobilité

Rester dans l’immobilité est difficile, c’est un entraînement et nous ne sommes pas entraînés.

Si vous arrivez à rester dans l’immobilité parfaite de votre corps durant 20 minutes, dans une posture droite, en posant ce qui vient vers vous sur la terre, c’est-à-dire toutes les tensions de votre corps, toutes les pensées, tous les sentiments, les états d’âme, les forces à l’intérieur de vous qui vous perturbent, tout va devenir clair en vous, votre corps va disparaître.

Vous allez faire cette expérience de différencier à l’intérieur de vous le corps et le non-corps, la partie invisible subtile de votre être : le précieux. Alors pourra apparaître le silence.

A quoi penser pendant la méditation ?

Apprendre à maitriser sa pensée peut s’avérer un exercice plus difficile que prévu !

Seul le silence permet de s’approcher de la source.

Vous devez être calme, silencieux à l’intérieur, vous devez prendre soin de la source.

Votre respiration est emplie de douceur.

Vous entrez dans l’immobilité, dans le silence, dans le calme.

Le calme profond est un état qui peut se trouver dans toutes les circonstances de la vie, mais pour commencer, il est bien de le développer à travers la posture de la méditation, posé sur le sol.

Si vous avez du mal avec les pensées, commencez peut-être cet exercice de la méditation avec des méditations guidées où vous pourrez vous concentrer sur la parole.

L’autre solution consiste à vous concentrer sur votre respiration.

Quel est le meilleur moment de la journée pour méditer ?

Le meilleur moment de la journée pour méditer appartient à chacun.

C’est un moment pour vous, donc un moment où vous savez vous extraire du quotidien et de son agitation. Cela peut être le matin au réveil où l’énergie est si particulière.

La méditation du matin a cet avantage de vous mettre dans les meilleures conditions pour passer une belle journée.

Si vous n’avez pas de temps le matin, vous pouvez pratiquer votre méditation avant de vous endormir. Dans ce cas-ci c’est votre sommeil qui s’en trouvera amélioré.

Poser toutes les tensions de la journée avant de s’endormir est une bonne chose. Vous pouvez le faire par la méditation, pour d’autres un bon bain aura des effets similaires.

Quelle est la meilleure méthode de méditation ?

Là encore il n’y a pas de réponse toute faite. Écoutez votre ressenti et sachez percevoir la méditation qui vous convient le mieux.

Zen méditation : des outils pour vous aider

La méditation, comme toute autre pratique, est un apprentissage.

Parfois certains outils sont bien utiles pour nous accompagner dans cette démarche.

J’abordais un peu plus haut la méditation guidée qui peut vous aider à rester concentré plus facilement. Il existe également des symboles de géométrie sacrée particulièrement adaptés à la méditation.

L’un des plus connus est le Sri Yantra.

Le Sri Yantra ou Shri Yantra est un symbole sacré, un instrument de méditation et de yoga, un outil de guérison énergétique. Il est la représentation de la forme de l’Univers. Ce symbole sacré est utilisé depuis des millénaires pour la méditation et le yoga.

Dans certains cours de yoga par exemple, il est utilisé pour focaliser son attention et faire le vide à l’intérieur de soi. Il permet de se recentrer et de s’ancrer.

La contemplation attentive des yantras oblige la pensée à se concentrer sur des formes dont l'intelligence intuitive appréhende progressivement (ou instantanément, selon les écoles) la signification métaphysique.

Mais vous pouvez aussi utiliser des Mandalas ou tout autre symbole de géométrie sacrée.

Le support le plus adapté pour la méditation est le tableau Mandala, tableau Sri Yantra etc. (toile imprimée montée sur châssis) que nous proposons en différents formats.

Pratiquer la pleine conscience

Au-delà d’une simple pratique que l’on intègre à sa vie, la méditation peut être non seulement un outil pour nous reconnecter à notre être intérieur, retrouver le calme, la sérénité, l’inspiration juste, la bonne guidance, mais elle peut aussi devenir une façon de vivre entièrement nouvelle.

Il y a plusieurs degrés d’intériorisation. La méditation peut être plus ou moins profonde, nous faire vivre différents états d’éveil intérieur et de conscience, et réellement éclairer et transformer notre vie.

Mais au-delà de la pratique elle-même qui peut ne prendre qu’un court moment, la méditation peut être regardée dans une dimension plus large et s’intégrer en permanence à notre vie comme un art de la vigilance, de la concentration, de la maîtrise intérieure.

Orienter consciemment sa vie autrement, vers un monde supérieur, est le but ultime de la méditation, qui peut devenir réellement une respiration, un art de vivre, une façon de penser, d’être, de ressentir et d’agir au quotidien en harmonie avec notre âme. Nous tenir à chaque instant dans le discernement, nous relier à l’universel, cultiver une vision large et belle de la vie, accomplir les actes qui font apparaître une œuvre de Lumière, c’est aussi élargir le champ de vie de la méditation et lui permettre de rayonner dans tous les étages de notre être, dans toutes les composantes de notre vie. La méditation peut alors devenir l’art de nous relier en permanence avec une intelligence et une conscience supérieure.

Maîtriser l’éveil, la droiture, la posture juste, le silence, le calme, la clarté, la sérénité peut se faire à travers des pratiques régulières de la méditation. Mais au-delà de ces expériences limitées dans le temps, c’est au quotidien que nous pouvons développer ces vertus et leur donner peu à peu une place grandissante dans notre vie.

La méditation nous montre alors une véritable façon d’être au monde, de nous gouverner de l’intérieur, elle nous ouvre tout un chemin de vie, une manière de nous orienter et d’être en permanence en communion avec l’intelligence divine à l’intérieur et tout autour de nous.

Si vous le souhaitez, vous aussi pour pouvez cultiver la méditation au quotidien, une nouvelle façon de penser, une nouvelle manière de vivre, une respiration faisant partie intégrante de votre vie, un nouvel organe de perception qui oriente les choix et les décisions, une lumière vivante et agissante qui éclaire.

Nous arrivons à la fin de cet article qui est un complément de « la méditation : 5 règles de base ».

J’espère qu’il vous a plu.

N’hésitez pas à partager avec nous vos retours d’expérience suite à la mise en pratique de ces exercices.

Et n’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions :-)

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Sources :

Quelques règles pour la méditation aux Éditions Essenia
Article bio contact de janvier 2019

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire