5 conseils pour se libérer des énergies négatives

- Catégories : Santé et bien-être

La vie de famille, le quotidien du bureau, les petits tracas de la journée... Et si vous disiez « Stop ! » à cette course effrénée pour quelques instants seulement ? Dix minutes de la journée rien que pour penser et méditer pourraient vous procurer un bien salutaire.

Observez votre quotidien, observez comment se déroule une journée type : qu’est-ce que vous regardez, qu’est-ce que vous écoutez, qu’est ce qui vient perturber votre tranquillité etc. ?

En faisant un premier état des lieux vous serez davantage en mesure de faire les ajustements qui s’imposent pour rééquilibrer votre quotidien et augmenter votre taux vibratoire.

Pourquoi c’est devenu nécessaire de se libérer des influences néfastes ?

Tout simplement pour arrêter de vous faire vampiriser, de perdre votre énergie en vain et vous concentrer sur vos buts et vos objectifs à vous, et pas ceux des autres !

Bref, vous l’avez compris, il est temps de retourner à l’essentiel : vous !

Il faut être vous-même, savoir ce que vous voulez et trier les êtres et les mondes qui vont mettre des influences dans votre aura, dans votre sphère d’existence et féconder votre destinée.

Conseil n°1 : déconnectez-vous !


Même lorsque vous vous trouvez seul(e), de multiples perturbations vous empêchent de vous concentrer et de trouver l'apaisement.

Enlevez les notifications de votre ordinateur, téléphone… Laissez carrément votre mobile de côté.

Pas facile lorsqu’on a été éduqué comme cela…

Et pourtant, il y a 30 ou 40 ans, lorsqu’on souhaitait aller voir des amis, on appelait du téléphone fixe et on se fixait rendez-vous. On allait encore dans des cabines téléphoniques. Personne ne savait où vous étiez H24.

Maintenant, personne ne se déplace sans son téléphone portable et si vous ne répondez pas au téléphone sur le champ, on s’inquiète.

C’est devenu un vrai fléau.

Je parle du téléphone, mais que dire de la télévision et du des informations qu’on veut nous faire gober toute la journée ?

Si vous regardez avec attention, vous observerez que la plupart des pensées que l’on entretient et fait circuler sont sans vie. Toutes les informations que l’on a à la télévision sont des pensées électroniques, transmises par une technologie, pas par des personnes emplies d’âme. L’homme ne pense plus. Il n’a plus rien à l’intérieur de lui, il est vide, ses pensées ne veulent plus rien dire de réel.

Lorsqu’on commence à observer ses pensées en conscience, à regarder d’où elles viennent, pourquoi on les a, on se rend rapidement compte que la plupart (pour ne pas dire la quasi majorité) des pensées qui nous traversent ne sont pas les nôtres !

Faites l’expérience.

Pour guérir ses pensées, il faut commencer par se débrancher de tout ce monde électrique, aller dans la nature et s’y reconnecter. Il faut porter sa concentration, son attention sur les fleurs, les arbres, les pierres, le ciel car c’est le réel. Vous pourrez alors recevoir, ressentir toute cette vraie vie qu’il y a dans la nature. Alors de nouvelles pensées vous visiteront.

Regardez la nature, vous découvrirez des choses extraordinaires. Développez une pensée pleine de vie, emplie d’âme et vous deviendrez vous-même empli d’âme. Alors vous n’aurez plus peur, vous aurez de la force.

Aller dans la nature ou se relier à elle grâce à des mandalas hautement vibratoires est une nécessité car actuellement, si l’homme est prisonnier, enfermé dans ses pensées et sentiments, c’est notamment parce qu’il est sans cesse dans une lumière électrique, dans des images électroniques, entouré d’appareils électroniques. Le champ magnétique de l’homme est envahi par cela, et ça finit par envahir sa sphère de pensée. Pire, la détérioration de l’organe de la pensée va aller en augmentant car les champs magnétiques, les ondes engendrées par l’électricité ont comme destinée ultime de détruire la pensée subtile qui éclaire la vie intérieure de chacun d’entre nous.


Conseil n°2 : lâchez prise !


À force de vouloir tout contrôler et tout faire dans les temps, la vie quotidienne devient une source de stress et d'angoisses. Apprenez à vous détacher des choses sur lesquelles vous n'avez aucune prise.

Soyons clairs, je ne suis absolument pas un modèle pour illustrer ce conseil (ahahha). Et pourtant, quand je me donne les conditions pour faire abstraction de mon environnement et que je m’isole dans la nature (plusieurs semaines), le lâcher prise devient quelque chose de palpable.

Il vous apprend à regarder les choses autrement et ça fait du bien !

Dites-vous que vous avez non seulement le droit à l'erreur, mais en plus vous en tirerez toujours une leçon !

Vous n'êtes pas responsable de tout et de tout le monde : ne perdez pas votre temps à essayer de savoir ce que les autres pensent. C'est la dernière chose que vous pourriez contrôler !

Ne pas lâcher prise c’est s’épuiser. Ne pas lâcher prise c’est vider son énergie, perdre une énergie vitale à l’intérieur de vous et c’est renforcer énergétiquement toutes ces choses que vous n’acceptez pas.

Le lâcher prise est un sujet tellement vaste et complet que je vous invite à lire mon article sur le sujet (les 7 règles d’or du Lâcher prise).


Conseil n°3 : ralentissez.


Ce n’est pas parce que l’on vit à 100 à l’heure que l’on vit à 100%, bien au contraire. C’est en partant de ce constat que l’on s’aperçoit qu’il est aujourd’hui essentiel de ralentir nos modes de vie pour s’épanouir.

Face à une longue liste de tâches à accomplir, le premier réflexe serait d'accélérer le rythme pour pouvoir y parvenir plus rapidement. Mais en travaillant plus vite, sans prendre de recul, vous courez à la catastrophe.

Pourquoi ralentir lorsque vous êtes bousculé ?

  • Pour faire le point et discerner clairement les tâches urgentes de celles qui le sont moins.
  • Pour travailler plus efficacement.
  • Pour éviter de commettre des erreurs.


Vous connaissez le mouvement slow ? (extrait du site laslowlife.fr)

Le mouvement Slow a été initié dans les années 80 en réponse à l’accélération globale. Il invite à ralentir en douceur pour apprécier les moments simples et prendre le temps de vivre. C’est une véritable philosophie de vie qui consiste à vivre en conscience, bien ancré dans le présent. La Slow life s’appuie sur les valeurs fondamentales que sont l’authenticité, le respect, l’amour, le partage, la nature.

En 1986, Carlo Petrini, journaliste gastronomique, lance en Italie le Slow Food en opposition au « fast-food ». Aujourd’hui, Slow Food est une organisation internationale qui propose des événements divers et qui défend notamment la biodiversité alimentaire.

Le Slow s’étend désormais à tous les domaines : on parle de slow tourisme (voyager autrement, écotourisme), slow management (méthodes de travail adaptées, qualité de vie au travail), slow cosmétique (produits bio, recettes maison), slow school (ateliers nature, notation ludique), slow city (avec le réseau Cittaslow), slow sexe et la liste n’est pas exhaustive !

La Slow life en quelques principes :

•   Ralentir le rythme,
•   Renouer avec la simplicité,
•   Prendre du temps pour soi (écouter son corps, mieux se connaître et autres),
•   Donner du temps aux autres (profiter en famille, créer du lien social, participer à la vie de sa commune et autres),
•   Se (re)connecter à la nature (mettre les mains dans la terre, intégrer des gestes écoresponsables, faire des activités en nature et autres),
•   Éveiller ses sens,
•   Développer sa créativité,
•   Savourer le présent.

C’est clair que cela semble totalement être à l’opposé de nos rythmes de vie contemporains mais… si on essayait d’appliquer certains principes simplement pour retrouver des valeurs simples et se sentir bien ?

Je vous donne quelques exemples à mettre en pratique dans votre quotidien :

Offrez-vous une balade de décompression en quittant le travail. Pourquoi pas une balade dans un parc ou dans la nature si vous en avez la possibilité ?

Prenez le temps de vous aérer pendant la pause déjeuner au lieu de rester enfermé ou les yeux rivés sur son ordinateur, un sandwich à la main. S’aérer, ce n’est pas juste sortir dehors, c’est se poser et apprécier les bruits, les odeurs et les paysages de la nature. On écoute les oiseaux, les branches des arbres qui se balancent sous l’effet du vent, on respire l’herbe fraîchement coupée...

Méditez. En consacrant 5 à 10 minutes par jour à la méditation, on démarre la journée de façon plus sereine.

Anticipez les choses. Par exemple prévoir un planning la veille pour le lendemain permet de bien organiser sa journée et de ne pas se sentir débordé. De façon générale, si vous savez ce qui vous attend le lendemain, vous évitez un stress inutile le jour J.

Limitez votre utilisation des réseaux sociaux et prenez du recul sur les contenus qui y circulent. Allez chercher l’information dont vous avez besoin au lieu de la subir.


Conseil n°4 : gérez vos émotions


Lorsqu'une personne vous contrarie, sachez que vous énerver ne vous apportera rien de bon. Vous pouvez lui dire des choses désagréables, mais la véritable raison de votre irritation en paraîtra occultée au profit d'un message négatif et irréfléchi.

Comment éviter de s'énerver ?

•   Prenez quelques minutes pour relativiser : ne réagissez jamais à chaud !
•   Abandonnez les reproches méchants et infondés qui vous viennent en tête.
•   Expliquez calmement vos désaccords.

Votre message sera entendu plus clairement, et vous vous sentirez plus serein.

Et il existe un formidable outil pour aider à réguler vos émotions : les mandalas !

Créer, colorier, ou regarder un mandala (attention tous n’ont pas les mêmes « pouvoirs ») est un peu comme méditer et possède les mêmes effets bénéfiques. La forme circulaire n’est pas un hasard, elle exprime l’ordre cosmique, sa naissance et son développement harmonieux et vise à mettre en relation le centre et la périphérie.

En d’autres termes, le mandala est un voyage à l’intérieur de vous-même, qui permet d’explorer les parties de vous que vous connaissez le moins et d’acquérir une plus grande conscience de votre être. Le premier des importants bienfaits qu’offrent les mandalas est donc la conscience de soi, mais elle n’est pas le seul.

La liste de leurs effets bénéfiques est longue et variée :

•   Ils aident à combattre le stress ;
•   Ils apaisent l’esprit et éliminent les pensées obsessionnelles et répétitives ;
•   Ils luttent contre l’anxiété ;
•   Ils aident à se détendre, et à devenir plus calmes et plus sereins ;
•   Ils aident à gérer les émotions négatives ;
•   Ils développent la créativité, l’imagination et la fantaisie ;
•   Ils favorisent la concentration ;
•   Ils dissolvent les raideurs ou les tensions physiques ;
•   Ils ralentissent la respiration ;
•   Ils facilitent la méditation.

Dans le milieu psychothérapeutique, les mandalas sont utilisés depuis longtemps dans les thérapies impliquant des enfants, surtout chez ceux souffrant de déficit de l’attention, car ils favorisent leur concentration, les aidant également à développer équilibre et sérénité.

Selon sa manière de colorier, le type de mandala qu’il a choisi, les couleurs qu’il utilise, on peut comprendre beaucoup de choses sur un enfant, liées à son aspect intérieur, comme par exemple ses difficultés à s’accepter, ses besoins non exprimés, ses talents cachés, sa tolérance envers lui-même et les autres et son état affectif.

Dans certaines recherches avec des enfants handicapés, le mandala leur a permis de mieux s’intégrer et s’exprimer, tout en stimulant leur individualité et leur créativité.

Voir mon article sur la concentration.


Conseil n°5 : entourez-vous de personnes positives


Si vous passez votre journée entouré(e) de personnes qui ont des pensées et des paroles négatives, forcément cela déteint sur vous.

Pour vous épanouir et vous simplifier la vie, il est important de vous entourer de personnes positives, de vous éloigner des personnes aigries, médisantes, qui se plaignent constamment et d’éviter les relations toxiques qui pompent toute votre énergie.

S’entourer de personnes positives, qui bouillonnent de projets et d’intérêts culturels et nous mettent au défi de nous dépasser agit, à terme, sur notre propre créativité et nos niveaux d’énergie.

A l’inverse, côtoyer des personnes négatives ou apathiques, dont la vie se résume à une routine et en présence desquelles l’on se sent plus faible ou en proie au doute ou à la peur ne permet pas de s’élever et d’atteindre un épanouissement personnel.

Comment faire si ce sont vos collègues de travail et que vous ne pouvez pas les éviter ?

Mon conseil serait d’essayer de faire votre bulle et de vous concentrer sur des choses positives : une photo, des mandalas, quelque chose qui vous fait du bien.

Personnellement je me souviens que lorsque j’étais encore en poste au moment où j’ai créé Mandalashop, j’avais mon mug Optimisme posé sur mon bureau. Ce qui fait que je pouvais me concentrer dessus quelques instants pour faire une pause lorsque j’en ressentais le besoin.

Et quelque part j’avais comme l’impression d’avoir mon super pouvoir à moi et qui était totalement inconnu de tous mes collègues. Là où certains voyaient un simple beau dessin, un chouette mandala, moi je connaissais le rayonnement et le pouvoir de ces merveilleux symboles de géométrie sacrée et je pouvais me concentrer dessus.

Idem pour : “Oui mais mes amis, ma famille sont très négatifs… Comment faire ?”

Même si cela semble difficile, essayez de prendre un peu de distance avec eux. Vous n’êtes pas obligés d’aller manger avec eux tous les jours ou de sortir tous les week-ends ensemble. Définissez la fréquence qui semble la plus appropriée pour votre épanouissement à vous !

Et si ce sont des personnes qui vous rabâchent sans cesse les informations négatives qu’elles ont vu à la télévision, essayez de changer de sujet et de les orienter sur des discussions plus positives !

Pour conclure


Enfin, si vous voulez attirer à vous des personnes qui vous correspondent, SOYEZ VOUS-MÊME ! Oui ce n’est pas toujours simple, cela demande parfois du courage, mais c’est pourtant la seule manière de pouvoir attirer les personnes qui colleront parfaitement avec vous.

Et si vous avez des difficultés à vous mettre en action, n’hésitez pas à solliciter votre entourage, des personnes bienveillantes qui sauront vous donner le petit coup de boost dont vous avez besoin !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à commenter, à partager et à vous abonner à notre newsletter pour être informé(e) des prochaines parutions.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire